Catéchuménat : échos sur la formation provinciale du 8 octobre 2016

Add this
Cinquante trois accompagnateurs du catéchuménat, venus de toute la province Bourgogne, ont vécu une journée de formation sur le thème "La Parole de Dieu dans le parcours catéchuménal" les 7 et 8 octobre 2016.

La parole de Dieu structure l’initiation chrétienne des adultes. L’accueillir, l’écouter personnellement et communautairement, c’est toucher le corps du Christ qui nous accueille dans le narthex de la basilique de Vézelay. Dieu s’offre à nous pour nous nourrir et éclairer notre vie personnelle. L’accompagnateur doit lui – même faire expérience pour marcher avec le catéchumène et lui expliquer les écritures. Veillée catéchuménale avec le père François Campagnac et apports du Père Christophe Raimbault ont permis aux accompagnateurs, lors de cette première session provinciale de Bourgogne, de goûter et vivre de cette parole vivante, lumière de nos vies.

 Corinne Vettivelu, Service Diocésain du Catéchuménat


Témoignage de Sœur Monique Tricard


Invités, convoqués sur la colline éternelle comme accompagnateurs des catéchumènes de la Province Bourgogne, dès vendredi soir 7 octobre 2016, nous nous retrouvions à la maison Saint-Bernard autour d’un repas amical et partagé.
Comme des pèlerins, nous sommes montés en soirée vers la Basilique.
Entrés accompagnateurs dans ce merveilleux narthex matriciel, nous sommes devenus - redevenus -catéchumènes ou néophytes.
Le Christ du tympan nous a invités les bras grands ouverts, dans le souffle de l’Esprit en Église et pour le monde, à naître et renaître. Nous avons vécu une merveilleuse veillée initiatique.
À travers l’explication du tympan central, par le père François Campagnac et l’aide des responsables diocésains de la Bourgogne, nous avons découvert et redécouvert les signes, les symboles de la lumière, de l’encens, de l’eau, du bâton de pèlerin, de la Croix et du pain partagé et eucharistique.
« Jésus le Christ, lumière intérieure ne laisse pas les ténèbres me parler. Jésus le Christ, lumière intérieure, donne-moi d’accueillir ton Amour. »

Oui, L’Esprit de Dieu, souffle imprévisible était au rendez-vous.
Quelle joie, quelle paix nous habitaient pour la nuit.

Catéchuménat - formation du 7/8 octobre 2016

Au matin du 8 octobre, nous reprenions la montée vers le Centre Sainte-Madeleine où nous rencontrions petit à petit les autres accompagnateurs qui avaient matinalement pris la route. C’est par le père Christophe Raimbault, vicaire général de Tours, maître de conférences en Écritures Saintes à la Catho à Paris, que nous avons été enseignés. Nous avons prié, réfléchi, partagé tout au long de la journée dans la belle salle voûtée du centre.

Notre prière du matin, avec le chant « Écoute la voix du Seigneur », nous a conduits à écouter la Parole de Dieu en Saint Marc (Mc 16, 9-16 ; 19-20). C’est Jésus ressuscité, qui envoie ses disciples en mission avant d’être enlevé au ciel, à la droite de Dieu.
La prière du catéchiste nous a permis d’être disposés à accueillir la formation.

Nous avons écouté les interventions du père Raimbault sur la Bible dans le parcours catéchuménal et la Bible dans le rituel d’initiation. La parole de Dieu, la rencontre de Jésus sont si importantes dans le cheminement du catéchumène en groupe et en rencontre personnelle. La place des célébrations (entrée en catéchuménat, appel décisif, scrutins de préparation jusqu’à la veillée pascale et la réception des sacrements, baptême, communion, confirmation) prenait tout leur sens. Nous avons particulièrement apprécié et reçu des évangiles du carême de l’année A (La Samaritaine, l’aveugle-né, la résurrection de Lazare) qui accompagnent les étapes des scrutins.

Notre matinée s’est terminée par l’Eucharistie. Nous avons vécu la liturgie pénitentielle et celle de la Parole dans le narthex et en passant la Porte Sainte. Après la procession dans la basilique - toute à nous ! - nous avons poursuivi la messe dans la chapelle du cloître.

Toujours pèlerins, nous retrouvons la maison Saint-Bernard pour un excellent repas bien préparé qui nous a permis de faire connaissance ou de se retrouver.

De nouveau, dans la salle voûtée, le père Raimbault a continué notre formation autour des tentations de Jésus au désert. Nous avons partagé cet évangile capital en petits groupes, pour nous permettre dans l’avenir de le revivre et transmettre aux catéchumènes qui nous sont confiés.

Un temps de prière final autour du Notre Père nous rassemblait encore et nous permettait de dire notre reconnaissance au Seigneur, aux pères Campagnac et Raimbault et aux responsables de la province. Après le chant “Écoute la voix du Seigneur”, nous pouvions repartir vers nos terres de mission.

 

 

Navigation