Travaux du conseil presbytéral du 21 octobre 2016

Add this
À l'ordre du jour : les manifestations culturelles dans les églises communales affectées au culte, les nouvelles procédures concernant les registres paroissiaux, la théorie du genre

Au cours de sa session du 21 octobre 2016, le Conseil presbytéral s’est d’abord penché sur le dossier des manifestations culturelles dans les églises communales affectées au culte, qu’il s’agisse de concerts ou encore d’expositions par exemple. Le conseil a auditionné M. Nicolas Tafoiry, secrétaire de Mgr Giraud, suite aux travaux de la Commission diocésaine d’Art Sacré. De nombreuses situations, diverses selon les lieux, ont été évoquées. Un protocole diocésain prochainement mis en place, dans le but de rendre cohérentes les pratiques de nos différentes paroisses.

Ensuite, les nouvelles procédures concernant les registres paroissiaux, applicables à compter du 1er janvier 2017 dans toutes les paroisses du diocèse, ont été présentées par le chancelier. Ces nouvelles procédures sont l’une des conséquences administratives du passage de 101 à 31 paroisses le 2 février 2016.

Une grande partie de la réunion portait enfin sur la théorie du genre (« gender »), avec un riche partage des situations rencontrées par les uns et les autres, nos interrogations par rapport à la vie sociale (parentalité, adoption d’enfants par des couples de même sexe, ...) et les conséquences, ou conséquences éventuelles, en pastorale (catéchèse, demandes de sacrements, ...). Cette question du genre, très importante dans notre société, en particulier depuis la loi actuelle sur le mariage pour tous, avait suscité récemment des tensions à propos du contenu des manuels scolaires.

À l’issue de la rencontre, le Conseil a, comme à son habitude, pris le temps d’entendre les responsables des différents services diocésains (point sur l’activité en cours, actualité de chaque service, ...).

P. Hugues Guinot, secrétaire.

Navigation