Deuxième session de travail sur “Amoris Laetitia”

Add this
Sœur Catherine Fino est venue, le 19 janvier 2017, pour la deuxième fois, faire travailler prêtres et diacres de notre diocèse sur le texte de l’exhortation apostolique “Amoris Laetitia”. Les responsables des Services diocésains étaient invités à se joindre à cette formation.

Première exhortation à être le fruit du travail de deux synodes d’évêques sur le même thème, cette exhortation peut être lue grâce à trois mots-clés de lecture  : conscience, discernement et miséricorde.

À travers ce texte, le pape François nous invite à prendre la Parole de Dieu comme fondation de la famille. Insistant sur la stature fondatrice de la famille pour la société, et sur son caractère social (construction de lien, de relation dans la famille s’élargissant au reste de la société), il nous exhorte à travailler une pastorale fondée sur la mission sociale de la famille, et de dépasser notre pastorale de l’acte (le mariage, les enfants). Pour cela, il nous demande de partir des réalités de la famille, différentes selon les pays, les traditions.

Le discernement et la loi de gradualité

Le rôle de l’Église est d’accompagner les personnes, en faisant preuve d’écoute et de respect, sans discrimination. Insistant sur l’importance de se former à l’accompagnement au discernement, et non pas seulement au discernement, le pape François nous demande d’aider chaque personne à poser un regard sur sa situation propre, d’avoir une vision claire, réaliste des choses et des évènements.

Il s’agit de prendre en compte la loi ou le principe universel, la manière de la vivre dans une situation toujours particulière, enfin la personne dans sa singularité. Aider à discerner à partir de la “loi de gradualité” suppose de connaître le but, la norme à vivre, et d’avoir un regard miséricordieux, le regard du Christ qui porte attention à ce qui manifeste déjà la grâce de Dieu dans la vie des personnes. Nous témoignons ainsi de l’amour inconditionnel de Dieu qui appelle et accompagne chacun sur un chemin de croissance graduelle. 

La famille, qui est traitée comme question ecclésiologique dans l’exhortation apostolique, entraîne, selon Mgr Hervé Giraud, la réflexion suivante : quelle est notre manière de faire église ? Nous devons davantage être dans une posture d’accompagnement, que dans une question de norme.

 

Mots-clés associés :
Navigation
Mots-clés associés :