La joie de l’Évangile, ici et maintenant

Add this
Édytorial de la revue diocésaine du mois de mars 2016, par le père Joël Rignault, vicaire général

Le saint père, dans son exhortation apostolique Evangelii Gaudium fixait le cap dès la première ligne “La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus”.

Dans ce numéro de notre revue diocésaine nous sont présentées les nouvelles paroisses telles qu’elles ont été érigées le 2  février 2016. Évidemment, il ne s’agit pas de perdre de vue la finalité de cette organisation. Ce sont bien la joie et l’enthousiasme de l’Évangile­ qui nous conduisent.

De nombreuses paroisses ont aimé associer le nom d’un saint pour leur dénomination. Connu ou mal connu de l’opinion publique, leur nom a le mérite de rappeler que l’Évangile a travaillé les cœurs des habitants de l’Yonne depuis bien longtemps.

Souvent les pierres de nos églises témoignent de cette belle expérience de la joie de l’Évangile vécue ensemble. On a su traduire dans la pierre le travail du Seigneur qui, tel un potier pétrit avec talent le cœur des humains qui se rendent disponibles. Au fil du temps, les défis pastoraux relevés par les communautés paroissiales de nos villes et villages, en communion avec l’Église universelle, ont été nombreux.
Les saints ne cessent de nous appeler à l’audace missionnaire. Que les paroisses puisent dans ce message pour offrir la joie de l’Évangile à notre société actuelle, c’est là une très bonne intuition  !

Notre département est traversé par bien des tracas d’ordres social et économique (aménagement du territoire, des zones rurales comme des zones urbaines  ; difficultés pour offrir des bassins d’emploi convenables, aux jeunes comme aux moins jeunes)… Ce sont ces préoccupations qui peuvent nourrir la réflexion, la prière et l’engagement des nouvelles paroisses.

Là aussi, certaines paroisses ont tenu dans leur dénomination, à situer géographiquement le territoire concerné. L’intuition est bien en cohérence avec les propos du Saint Père dans le paragraphe  28 de l’exhortation apostolique Evangelii Gaudium .
Parfois, la délimitation des nouvelles paroisses, inspirée des ensembles paroissiaux existant depuis plusieurs décennies, a pu subir quelques modifications.
Je suis très reconnaissant de la disponibilité des pasteurs, des membres des Équipes d’animations paroissiales, des commu­nau­tés, qui ont tous accepté ces évolutions pour le bien de l’annonce de l’Évangile.

Le Saint Père aime aussi parler de la paroisse en ces termes “sanctuaire où les assoiffés viennent boire pour continuer à marcher, et centre d’un constant envoi missionnaire” (§ 28 Evangelii Gaudium).

Il me semble que la feuille de route est clairement fixée, peut-être le Carême nous rappelle simplement que pour une pleine réussite, le passage par la conversion reste nécessaire.

Bonne montée vers Pâques.

Père Joël Rignault,
vicaire général

Mots-clés associés :
Navigation
Mots-clés associés :