Un travail humain pour tous

Add this
Message de Mgr Hervé Giraud pour le 1er mai 2017.

Ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération.
 (2 Tm 1,7)

Depuis 2009, j’ai pris l’habitude de proposer une réflexion sur le travail au moment du 1er mai. Après avoir évoqué ce sujet sous les différents angles de la solidarité, des entrepreneurs, de la précarité et des syndicats, je reviens particulièrement cette année sur la nécessité d’un « travail humain pour tous » (accessible ici). Les scrutins à venir ne doivent pas, en effet, nous faire perdre l’intelligence et le sens de l’engagement dans la durée.

Mais ce texte n’échappe certes pas, pour autant, au contexte politique particulier du deuxième tour de l’élection présidentielle. Rappelons donc à ce titre que le premier devoir du citoyen est de réfléchir et de participer aux élections. Notre vote peut être éclairé par le dernier communiqué des évêques de France, texte qui résume de nombreuses interventions (accessibles ici).

Remarquons également que le pape François, dans la Joie de l’Évangile, indique qu’un évêque doit parfois se mettre « devant pour indiquer la route et soutenir l’espérance du peuple, d’autres fois simplement au milieu de tous dans une proximité simple, parfois aider ceux qui sont restés en arrière et – surtout – parce que le troupeau lui-même possède un odorat pour trouver de nouveaux chemins. » (EG 31)

Je souhaite donc, par ce texte, rappeler ce « sens du politique » dont les évêques de France ont souligné l’urgence de la réhabilitation. J’espère également aider chaque électeur à effectuer un choix en conscience en plaçant au cœur de sa décision l’amour de son prochain, la fraternité universelle et l’urgence de travailler ensemble, pour la paix sociale et l’avenir de l'Europe, au service du bien commun.

 

Lire le texte

Mots-clés associés :
Navigation
Mots-clés associés :