Travaux du Conseil presbytéral du 16 juin 2017

Add this
Compte-rendu du Conseil presbytéral qui s'est tenu le vendredi 16 juin 2017.

Le 16 juin 2017, le Conseil presbytéral a échangé sur le thème “prêtres dans un diocèse”, sous l’angle déontologie, discrétion, distance, en particulier dans les entretiens et au for interne (confession, accompagnement spirituel) ; ce, dans un contexte délicat (affaires d’agressions sur mineurs, abus sur personnes faibles...).

Parmi les échanges : en gardant notre humanité, comment trouver la bonne distance ; limite entre accompagnement et amitié ; distinction paternité, fraternité et amitié - trois registres différents ; pouvoir de séduction ; etc. Des points d’attention émergent : porter en équipe nos relations pastorales ; être nous-mêmes accompagnés spirituellement ; avoir une équipe de vie ; disposer de lieux de supervision. Pour le discernement pastoral, il est important de fixer des critères. Le séminaire doit préparer aux relations dans le ministère et prévenir les risques.

Puis le Conseil a accueilli Thomas Billon (service de l’Économat) sur les aides financières pour les prêtres ayant des dépenses médicales onéreuses. Il remet un document de synthèse aux membres du Conseil, qui le remercie.

Confirmation, première communion et profession de foi

Avec les responsables des services diocésains concernés, le Conseil a travaillé les rapports entre confirmation, première communion et profession de foi. Celle-ci est pratiquée dans tout le diocèse, généralement en sixième et en fin d’année scolaire, comme fin d’une étape (catéchèse de primaire), plutôt, hélas, que comme début... Pourquoi garder en fin d’année scolaire la profession de foi qui tend à occulter la confirmation ? Faire de la profession de foi une étape vers la confirmation ? Instaurer une profession de foi, appropriation des promesses du baptême, à l’âge du lycée ? But de la réflexion : se donner quelques idées-forces communes. Préparer aux sacrements, c’est avant tout préparer à vivre en chrétien, les sacrements n’étant pas le tout de la pastorale des jeunes. La transmission se fait par l’expérience, pas seulement par la diffusion de contenus : les jeunes vivent la foi dans des mouvements et autres groupes, pas uniquement en paroisse. Mgr Hervé Giraud revient sur le projet des “frises“ catéchétiques : la première frise sur l’histoire du salut en appelle d’autres, notamment sur l’initiation chrétienne, dans laquelle l’unité des trois sacrements est plus importante que leur ordre chronologique.

Le Conseil s’achève par les informations du moment, diffusées dans ÉdY et sur les sites Internet du diocèse et des paroisses.

p. Hugues Guinot, secrétaire

Mots-clés associés :
Navigation
Mots-clés associés :