Travaux du Conseil presbytéral du 9 décembre 2016

Add this
À l'ordre du jour : l'accueil des migrants dans nos paroisses, compte rendu de l'assemblée plénière des évêques de France de novembre 2016, jeunes et vocations, reprise des travaux de l'Assemblée diocésaine du 26 novembre 2016

Au cours de sa session du 9 décembre 2016, le Conseil presbytéral a fait d’abord le point sur la situation des migrants dans notre département, plus précisément dans nos paroisses, avec l’aide du père Jean-Michel Tendeng, délégué épiscopal. Chacun a pu exprimer ce dont il est témoin. De nombreux chrétiens s’engagent, dans des contextes très différents et pour des migrants d’origines diverses tant du point de vue culturel (langue) que du point de vue religieux. Les besoins ne sont pas les mêmes d’une famille ou d’un groupe de personnes à un autre (logement, habillement, apprentissage de la langue, situations d’urgence, ...). Il est souvent très difficile de savoir qui fait quoi (administration, organismes, …). Une meilleure coordination entre les paroisses et les organisations caritatives (notamment le Secours Catholique) est à établir. Notre évêque a pris le temps d’effectuer de nombreuses visites. Il ne s’agit pas de faire beaucoup de publicité autour des actions menées, mais de vivre selon l’Évangile une situation préoccupante.

Mgr Giraud s’est ensuite fait l’écho de la dernière Assemblée plénière des évêques de France. Parmi les sujets abordés : retour sur les attentats et relations avec l’Islam (selon le cardinal Tauran, nous sommes « condamnés au dialogue ») ; la réception du texte des évêques « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique » ; les vocations de prêtres diocésains ; la réception d’ « Amoris laetitia » (exhortation apostolique sur la famille) ; le problème de la pédophilie.

Le Conseil a ensuite travaillé sur le thème « jeunes et vocations », à partir de la réunion du service diocésain qui a eu lieu le 25 octobre dernier. La discussion a tourné autour des points suivants : formation des accompagnateurs, équilibre entre « plaines » (pastorale quotidienne) et « sommets » (temps forts), nécessité de documents de base de référence (beaucoup n’ont pas de culture chrétienne au départ), fragilités de l’adolescence et mystère pascal.

Enfin, en présence des responsables des services diocésains, le Conseil a repris les travaux de l’assemblée diocésaine du 26 octobre sur le chapitre VIII d’ Amoris laetitia. Les participants avaient fait remonter des propositions concrètes pour l’accompagnement des familles (lieux d’accueil, formation à l’écoute et au discernement, …), avec une attention renforcée aux couples et familles connaissant des difficultés. Ces travaux seront prolongés en particulier par le service diocésain de pastorale familiale.

P. Hugues Guinot, secrétaire.

Mots-clés associés :
Navigation
Mots-clés associés :