Une nouvelle chapelle pour la résidence Saint-Loup

Add this
Le vendredi 28 avril 2017, à l’EHPAD “Hameau La Loupière” de Brienon-sur-Armançon, Mgr Hervé Giraud a rencontré les prêtres et religieux et religieuses âgés, et a béni la nouvelle chapelle.

Le vendredi 28 avril 2017, à l’EHPAD “Hameau La Loupière” de Brienon-sur-Armançon, notre évêque, Mgr Hervé Giraud, rencontra une quarantaine de prêtres, religieux et religieuses, âgés de plus de 75 ans, certains d’entre eux étant encore en activité, ainsi que les membres du groupe “Santé des Prêtres” et les responsables de la maison de retraite.

Etaient également présents, le Père Lücking, prêtre allemand accompagné de son  interprète, représentant l’évêque d’Essen et les paroissiens de Sainte Elisabeth de Duisburg, amis de longue date de notre diocèse, venus pour la bénédiction de la nouvelle chapelle de l’EHPAD, œuvre de Didier Gallard, architecte, dédiée à la “Trinité Miséricordieuse”, et  dont ils ont soutenu financièrement la construction.

Après un long échange de nouvelles sur la santé de chacun, y compris celle des absents hospitalisés, Mgr Hervé Giraud donna quelques informations sur la vie diocésaine : son ardent désir de voir se développer la fraternité entre tous, sa satisfaction du lancement de la frise catéchétique, son ferme soutien à nos trois séminaristes, et son espoir de voir s’ouvrir, en fin d’année, le procès en béatification de la poétesse auxerroise Marie-Noël… 

Puis, vers onze heures, débuta la célébration eucharistique. Après le chant d’entrée et la bénédiction de la chapelle, il fut entendu la lecture d’un mot d’accueil relatant la riche symbolique du lieu (chambre haute (Marc 14,15), Trinité Miséricordieuse au chevet de la personne souffrante, couleur verte et bleue des vitraux relatant respectivement le " … sur la terre comme au ciel." du "Notre Père").

Juste avant le chant final à Marie, le Père Lücking offrit de la part de son évêque, Mgr Overbeck  un petit bas-relief représentant Saints Côme et Damien, médecins et martyrs, renforçant par la même la symbolique de la chapelle qui se veut un véritable lieu de tendresse pour tout résident appelé à terminer sa vie terrestre au "Hameau La Loupière".

Enfin, avant de partager un bon repas festif, l’assemblée assista encore à la bénédiction du petit oratoire, qui jouxte la chapelle, dédié quant à lui à “la réconciliation franco-allemande”, à laquelle ont œuvré, dès 1949, deux professeurs d’allemand, les Pères Henri Rivière, actuel résident, et Heinrich Konermann, en faisant se rencontrer leurs élèves.

Gérard Clémencelle

Bénédiction de la chapelle de la Cité Saint-Loup

 

Voici le mot d'accueil 

prononcé par Gérard Clémencelle, président de l'Association Résidence Saint-Loup, au début de la messe

Bonjour et bienvenue à toutes et à tous.

Bienvenue à notre évêque, Mgr Hervé Giraud et à nos amis allemands du diocèse d' Essen, en très fort lien d'amitié avec notre diocèse de Sens & Auxerre, depuis de nombreuses années.

Oui, aujourd'hui, nous sommes très heureux d'être réunis, pour la première fois, en ce bel espace spirituel, tout neuf, sentant bon le bois, véritable « Chambre Haute » (Selon l'Evangile de Marc 14,15), pour y vivre ensemble sa première célébration eucharistique, concélébrée par Mgr Hervé Giraud et de nombreux prêtres âgés, au cours de laquelle il sera procédé à la bénédiction de cette nouvelle chapelle dédiée à « la Trinité Miséricordieuse ».

Quelques mots sur la construction de la chapelle et sa symbolique :

  • Son architecture en ossature bois est rceuvre de M. Didier Gallard, architecte, ici présent et de divers corps de métier dont l'entreprise Vaucouleur, charpentier,
  • L'appellation « Trinité Miséricordieuse » vient de la découverte par le Père Henri Rivière, résident ici présent, de la célèbre céramique du même nom, créée par Sœur Caritas Müller, Dominicaine suisse, exprimant, comme vous pourrez l'admirer en ce tableau, situé à ma droite, la personne humaine blessée, gisant à terre, secourue avec tendresse par la Trinité Sainte : Dieu-Père, Dieu-Fils et Dieu-Esprit,
  • La couleur des vitraux fut choisie sur l'inspiration de notre évêque, Mgr Hervé Giraud, prenant pour fondement les mots du Notre Père : « ... sur la terre comme au ciel ...». En effet, au niveau du sol, six vitraux offrent un dégradé de vert partant de chaque côté de l'autel, et formant, avec lui, les sept jours de la création. La couleur verte rappelle l'écologie et la terre, avec sa végétation, planète terre à protéger et à louer, selon les directives de l'Encyclique « Laudato' Si » du Pape François. Au plafond, sur toute la circonférence de son ovale, une couronne de vitraux de couleur bleue pour exprimer la proximité du ciel en nos âmes, telle que chantée par Sainte Elisabeth de la Trinité de Dijon, protectrice et également inspiratrice, de cette chapelle, dans sa célèbre prière : « Ô mon Dieu Trinité que j'adore (..) pacifiez mon âme, faites en votre ciel, votre demeure aimée et le lieu de votre repos... ».

Pour tous les résidents qui accomplissent ici, au « Hameau la Loupière », la fin de leur parcours de vie terrestre, cette chapelle se veut être un refuge de tendresse, où il fera bon s'y ressourcer, en venant s'exposer à la grâce bienveillante de la Trinité miséricordieuse.

Enfin il est bon de rappeler que le « Hameau la Loupière », se situe au cœur du Parc verdoyant de la « Cité Intergénérationnelle Saint Loup », composée de nombreux partenaires, avec pour dessein commun, tel qu'indiqué dans la charte du 10 mai 2005, de rassembler dans une fraternité familiale, tel un feu qui attire et réchauffe, toutes celles et ceux, jeunes et moins jeunes, inquiets devant l'avenir par les transformations de l'existence, afin d' apprendre à respirer l'Évangile, reprendre souffle, et continuer la route.

Afin d'illustrer la bienveillance trinitaire, la lecture de l'Évangile de ce jour, dit de « la multiplication des pains », nous confirmera dans l'abondante sollicitude de Jésus, distribuant aux convives, pains et poissons, « autant qu'ils en voulaient ». 

 

 

Mots-clés associés :
Navigation
Mots-clés associés :