Église de Neuilly

Add this
L’église de Neuilly est dédiée à Notre Dame de l’Assomption.
NOTRE DAME DE L’ASSOMPTION (fêtée le 15 août)
 

Les personnes qui s’occupent de cette église : Jacqueline THIBAULT (03.86.73.72.48) et Ginette PASCHULA (03.86.73.74.77)

Un peu d’histoire :

La première église a été construite au XIIe siècle (cf. les fouilles de 1999) mais elle a été dévastée au moment des Guerres de Religion du XVIe siècle. Elle fut en grande partie immédiatement reconstruite .

Le 7 septembre 1785, un incendie détruit une partie du clocher, les cloches fondent, l’horloge est consumée. Seuls une partie de la nef et le chœur échappent aux flammes.

Dans les années 1900, avec l’arrivée de l’abbé Marchand, des gros travaux de restauration furent entrepris sous la surveillance de l’abbé Girault, spécialiste pour le diocèse des travaux dans les églises. La façade sur la rue fut restaurée et surtout le chœur avec l’autel et les stalles fut complètement réaménagé. Le 12 mai 1901, Mgr l’Archevêque procéda à la consécration solennelle, ce qui explique les écussons peints sur les piliers de la nef.

"Le monument est remarquable. Ses trois nefs et son abside donnent une impression de solide équilibre" . C’est pourquoi l’église Notre-Dame a été inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques, le 24 janvier 1927.

Elle est composée de trois nefs à quatre travées de largeur inégale. Une abside à cinq pans prolonge la nef principale. A l’origine, le bâtiment ne comportait qu’un vaisseau central avec deux chapelles adossées et un clocher. Les voûtes sont généralement à croisée d’ogives. L’ancien autel en bois doré avec le tabernacle a été adossé au mur nord avant d’être utilisé comme maître-autel du dimanche. Il a été classé, avec les deux statues d’évêques en bois polychrome qui le garnissait.

Plusieurs statues mutilées, remisées dans le clocher, vont être présentées dans l’église : Sainte Barbe, Vierge à l’enfant, Saint Nicolas.

La paroisse a eu plusieurs confréries dont les quatre bannières ont gardé le souvenir. Autrefois, elles accompagnaient le défunt ou la défunte : confrérie du St Sacrement, confrérie de l’Enfant-Jésus, confrérie de Sainte Anne, confrérie de la Sainte Vierge qui est encore active.

Notre-Dame de l’Assomption

La Très Sainte Vierge Marie est fêtée chaque année le 15 août, c’est la fête Patronale. La foi depuis les origines a précisé que Marie, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut enlevée corps et âme à la gloire du ciel, où elle participe déjà à la gloire de la Résurrection de son Fils, anticipant la résurrection de tous les membres de son Corps.

Bien avant la définition solennelle de 1950, le culte de Notre-Dame a été vécu d’une façon originale et matérialisé par un haut-relief en bois polychrome qui illustre l’Assomption : la Vierge, les mains jointes, est emportée par quatre anges, sur un fond de rayons symbolisant la gloire du Ciel. Les blasons sur le socle, permettent de dater cette sculpture de la fin du XVIe siècle et d’attribuer à Jeanne de Courtenay cette commande pour l’église proche du château où elle vécut son veuvage.

On pense qu’elle repose encore aujourd’hui dans une crypte qui se situe dans le chœur au pied de l’autel qui était celui de Notre-Dame. Ce culte de la Vierge est confirmé par les statues et toiles en son honneur ; Sedes Sapientiae (mutilée), Institution du Rosaire ( 1781), éducation de la Vierge.

Restauration de l’église

L’église de Neuilly a subi les aléas des ans et d’importants travaux sont nécessaires. En 1986 la sécheresse exceptionnelle a modifié la dynamique des sols et en 1993 il a fallu mettre sous cintres les arcs doubleaux du clocher en se privant de la sonnerie des cloches.

Des travaux de sondage et de carottage ont permis d’établir un programme ambitieux de travaux en huit tranches successives.

La première tranche concernait la reprise en sous-œuvre des fondations nord du clocher et de ses contreforts avec forage de pieux, le drainage des façades ouest (sur la rue) et sud (sur la place).

La deuxième tranche a permis de disposer d’étaiements afin de remplacer les pierres altérées par les ans, de refaire la toiture du clocher, de poser un système de protection contre la foudre et de remettre en conformité l’alimentation électrique : nous pouvons de nouveau entendre les cloches sonner. En 2007 l’Association de Sauvegarde du Patrimoine a financé 50 % du remplacement des portes. Une troisième tranche est prévue en 2009-2010 : elle comprendre la couverture de la nef et des bas-côtés.

La commune et l’Association de Sauvegarde du Patrimoine ont fait de gros efforts pour cette restauration qui s’étale dans le temps.
 

Par ses diverses manifestations (méchoui, conférences, dons), l’Association de Sauvegarde du Patrimoine a pu participer depuis 10 ans à hauteur de 32 195 € aux travaux de l’église.

Association de Sauvegarde du Patrimoine :

  • M Henri Maury 8, rue Neuve 89113 NEUILLY 03 86 43 42 32
  • Mme Paschula 44, grande rue 89113 NEUILLY