Message du curé de la paroisse à l’occasion de la présentation des vœux 2018

Add this
Le père Christophe Champenois adresse ses vœux aux paroissiens de Puisaye.

 

 Avant d’entrer dans cette nouvelle année 2018, je vous propose de revenir sur celle que nous venons de vivre dans notre paroisse. Ce qui fait la vie quotidienne de chacun d’entre vous est ce qu’il y a de plus important : vos joies, vos peines, vos coups durs dans vos vies personnelles, dans vos familles. Tout cela, le Seigneur le voit. C’est la « matière première » du Royaume à venir. Comme il serait difficile d’en faire le récit ! Il faudrait en faire un roman. Et encore, il faudrait le talent d’un très grand écrivain. Retenons tout de même quelques événements marquants de l’année 2017. Il y a tout d’abord le fil rouge que constitue le calendrier liturgique avec les grandes fêtes que sont Noël, Pâques, la Pentecôte, la fête du Sacré-Cœur, l’Assomption, la Toussaint … Pensons à toutes ces fêtes patronales qui sont pour nous l’occasion d’accueillir des pratiquants occasionnels : saint Eloi, st Hubert, Pensons à ces célébrations de baptêmes et de mariages… Je voudrais mentionner le catéchuménat qui dans notre paroisse est particulièrement dynamique grâce notamment à Joseph et à François. Nous poursuivons l’aventure du parcours Alpha. Un groupe de prière s’est créé qui se réunit régulièrement à Mézilles. Je salue la persévérance des animatrices de catéchèse et d’aumônerie : Claire, Claudette, Odile, Isabelle et Solenne (éveil à la foi) et de David (aumônerie). Leur mission est parfois difficile mais il y a des joies très grandes. Nous avons vécu une très belle fête du pardon sans parler des premières communions ni de la profession de foi. La célébration du sacrement de la confirmation a été un moment très fort le 1er octobre sous la présidence de notre évêque Mgr Hervé Giraud. En matière de formation, le groupe biblique s’est attaqué à la lecture des premiers chapitres de la Genèse.  La solidarité n’est pas en reste dans notre paroisse avec les Cafés-Sourire. Dans la solidarité, je n’hésite pas à placer l’accompagnement liturgique des familles en deuil mené par notre équipe funérailles (environ 100 célébrations cette année !). Ajoutons notre présence dans les cinq maisons de retraite dans la paroisse dans lesquelles nous célébrons l’eucharistie. Un des événements marquants a été, depuis la fin de l’été, l’accueil d’une famille de demandeurs d’asile en grande difficulté dans la Maison Paroissiale de Bléneau. Nous avons répondu à une demande comme nous y invitait le pape François. Accueillir l’étranger c’est accueillir le Christ ! Un petit groupe de paroissiens (et de non paroissiens) accompagne cette famille au quotidien avec beaucoup de générosité. C’est vraiment admirable ! D’autres points peuvent encore être évoqués comme le recrutement d’une nouvelle secrétaire paroissiale en remplacement de Madame Geneviève Batalie, Madame Véronique Lorgé, qui travaille pour notre paroisse mais également pour d’autres paroisses de la Puisaye et de l’Auxerrois. Terminons cette évocation de 2017 avec le portail de la Maison Paroissiale de St-Fargeau qui vient d’être rénové en conformité avec le magnifique cadre patrimonial dans lequel il s’inscrit. Puissent les personnes qui le franchissent se rappeler que le Christ est la Porte qui mène vers la Vie.

 

   L’année 2018 qui a déjà commencé se présente devant nous avec quelques projets déjà mis en œuvre et d’autres à préciser davantage.

   Il va nous falloir développer nos liens avec les autres paroisses de la Puisaye : St-Lazare (qui attend un prêtre pour succéder au P. Michel), St-Luc, St-Pierre-St-Paul. Une réflexion pastorale commune devra être menée. Dans l’avenir, il faudra sans doute « partager » les prêtres disponibles dans ce grand secteur. Cela ne veut pas dire que nous délaisserons ce qui se vit à l’échelle très locale des villages. Pour cela, nous devrons saisir la proposition que notre évêque nous a faite lors de la dernière Assemblée Diocésaine (décembre 2017) de développer des Fraternités. Nous continuons avec les dimanches communautaires qui nous permettent de nous rassembler dans la grâce de l’eucharistie.  En septembre prochain, nous devrions également lancer un nouveau parcours Alpha. Le 11 février 2018 la paroisse proposera une célébration communautaire du sacrement des malades. Le 22 janvier à 20h, un temps de prière sera organisé dans la salle paroissiale à l’occasion de la semaine de prière pour l’Unité des chrétiens en présence de la pasteure protestante d’Auxerre (EPUF) et d’autres confessions, espérons-le. Enfin, il nous faudra réfléchir à ce que nous faisons cet été : quelles propositions d’évangélisation auprès des touristes et des résidents secondaires ?

   Une nouvelle équipe d’animation paroissiale (EAP) devrait être constituée en 2018. Disons merci à Cécile, Bernabette, Odile, Claude, Bernadette, David, Michel, Isabelle Françoise et François qui ont donné de leur temps pour animer la vie de notre paroisse au cours de ces dernières années pour notamment gérer les transitions difficiles qu’elle a dû vivre.

 

   Pour conclure, je citerai le livre célèbre de Jean Vanier, La communauté, lieu du pardon et de la fête : « La communauté est le lieu du pardon. Malgré toute la confiance qu’on peut avoir les uns dans les autres, il y a toujours des paroles qui blessent, des attitudes où l’on se met en avant, des situations où les susceptibilités se heurtent. C’est pour cela que vivre ensemble implique une certaine croix, un effort constant et une acceptation qui est un pardon mutuel de chaque jour. »

 

Bonne année 2018 avec le Seigneur présent dans votre vie ! Il est là c’est sûr ! A nous de marcher avec lui. Vivons les événements du quotidien avec lui. Mettons-le dans le coup quand nous avons une décision à prendre. Marchons à sa lumière.

 

P. Christophe Champenois,

7 janvier 2018 (fête de l’Epiphanie)