Messe de Première Communion à Pont : retour en mots et en images

Add this
Lors de la messe du 18 juin 2017 présidée par le Père Samson, la communauté rassemblée accompagnait 6 enfants qui ont communié pour la première fois. Une prière fervente et joyeuse de toute l’assemblée, signe de communion avec le Christ et en Christ.

Voici le témoignage de Stella, maman d’Emma, première communiante :

Le dimanche 18 juin, la jeunesse de notre paroisse a été active au cœur de l’assemblée dominicale. Avec l’aumônerie, nous avons eu plaisir à préparer l’animation de deux chants pour l’entrée et la communion. Les adolescents ont ainsi pu être témoins auprès des plus jeunes qui faisaient un grand pas dans leur parcours de chrétien.

En effet, plusieurs enfants du groupe de catéchisme de CM1 ont communié pour la première fois.

Ils ont préparé toute l’année ce moment qui n’est pas une finalité mais une étape importante de leur vie.

En tant que chrétienne adulte et maman d’Emma, l’une des communiants, vivre ce moment a pris un sens particulier. Ce sacrement souvent banalisé est devenu un acte de Foi et de témoignage. Communiant moi-même depuis mes 8 ans, je pense avoir souvent été plutôt spectatrice d’une scène que j’aurais connue par cœur. En accompagnant ma fille, ce jour-là, j’ai pris conscience de l’importance d’être actrice pendant toute la durée du sacrement. Du moment où le prêtre fait l’imposition des mains sur les offrandes au moment d’accueillir l’amour, la vie de Jésus en moi, en restant devant Lui. Quand ma fille m’a demandé si elle était obligée de dire « Amen » quand elle reçoit l’hostie, je lui ai simplement répondu que ce mot lui permettait de donner son accord pour la recevoir.

La semaine d’après, elle m’a reposé la même question et je lui ai encore donné la même réponse. Peut-être que cette réponse ne la satisfait pas. Alors en réfléchissant aujourd’hui, je me questionne. Suis-je moi même toujours en accord quand je prononce ce mot ? Suis-je simplement d’accord pour avoir de l’amour ?

Je pense que la réponse que je lui donnerai la prochaine fois est celle-ci :

Quand je reçois cette vie, la présence, l’Amour du Christ, je ne suis pas seule. Nous sommes une communauté et nous sommes unis ensemble à Lui. Je ne dois donc pas garder cette grâce pour moi seule. En disant « Amen », je dis un grand « Oui » avec l’aide de mes frères et sœurs en Christ. Ce « Oui » c’est celui de Le recevoir dans tout mon corps et mon cœur et de Le diffuser aux autres à travers mes actes et mes paroles."