RECEVOIR LE SACREMENT DES MALADES

Add this
En manifestant sa présence dans le Sacrement des malades, Dieu vient réconforter et donner sa force à tout chrétien dans les moments d’épreuve que sont la maladie ou la vieillesse. Il sera possible de recevoir le sacrement des malades au cours de la messe, le 11 février à Serbonnes ou le 18 février à Villemanoche.

 

Le 11 février 2018 est célébrée la journée mondiale des malades. Dans notre paroisse, une messe sera célébrée à l’église de Serbonnes, au cours de laquelle il sera possible de recevoir le sacrement des malades. Ce sacrement sera également donné au cours de la messe du 18 février à Villemanoche. La communauté rassemblée aura à cœur d’entourer de sa sollicitude et de sa prière les malades qui lui seront confiés.

Qu’est-ce exactement ?

C’est tout d’abord un sacrement, c’est-à-dire un signe visible (geste, parole), d’une réalité invisible : l’action de Dieu pour nous manifester son amour et nous rapprocher de Lui.

En manifestant sa présence dans le Sacrement des malades, Dieu vient réconforter et donner sa force à tout chrétien dans les moments d’épreuve que sont la maladie ou la vieillesse.

Concrètement, comment le célèbre-t-on ?

C’est le prêtre qui administre le sacrement des malades, par une imposition des mains qui appelle la descente de l’Esprit Saint, et par une onction d’huile bénite sur le front et les mains du malade.

Lors de l’onction, le prêtre prie Dieu pour le malade en disant : « Par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint. Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu’il vous sauve et vous relève. »

L’huile des malades est une huile parfumée qui est consacrée par l’évêque une fois par an, lors de la messe chrismale (le mardi de la Semaine Sainte dans notre diocèse).

Qu’apporte le sacrement des malades ?

Le sacrement des malades est le signe de la tendresse de Dieu pour celui qui souffre. Il rappelle la dignité de chacun, apporte confiance et réconfort dans l’épreuve, et l’assurance qu’elle est vécue en proximité avec le Christ. Il pacifie et réconcilie le malade avec lui-même, avec les autres et avec Dieu.

Il apporte également le pardon des péchés si la confession n’a pu être possible.

Et l’extrême onction ?

Depuis le concile, Vatican II, on ne parle plus d’ « extrême onction », mais d’ « onction des malades » : le sacrement est compris comme un sacrement de vie. On peut le recevoir plusieurs fois si l’on est confronté à la maladie à plusieurs reprises.

Comment le recevoir à la paroisse Saint Louis ?

Tous les malades qui peuvent se déplacer sont invités à venir à la messe à Serbonnes (le 11/02) ou à Villemanoche (le 18/02), en signalant auparavant leur présence à Eliane.

Si certains d’entre vous ont besoin d’aide pour venir jusqu’à l'église, n’hésitez pas à nous le signaler, nous mettrons en place un covoiturage.

Les personnes malades invalides ou alitées peuvent recevoir le sacrement des malades lors de la visite d’un prêtre ultérieurement. Merci d’en faire également la demande.

 

Contact : Eliane Collin - 03 86 67 17 58 ou saintlouis@paroisses89.fr