Le pèlerinage réunionnais au Bx Frère Scubillion

Add this

Grande et belle journée ensoleillée pour les Réunionnais venus de tous horizons de Métropole et du diocèse même de Sens-Auxerre ! C’est dans cette région de Bourgogne que Jean-Bernard ROUSSEAU est né le 27 mars1797  dans le petit village d’Annay-La-Côte, à flanc de colline et au milieu des vignes et des champs de blé, où les troupeaux de bœufs paissent dans les espaces verdoyants et apaisants. Jean-Bernard prendra le nom de religion de Frère SCUBILION lorsqu’il s’engagera dans la Congrégation des Frères des Écoles Chrétiennes (FEC) en 1822. Il sera envoyé en mission à l’Île Bourbon (La Réunion) en 1833, et après 34 ans de service auprès des plus pauvres et des esclaves, en participant à leur éducation religieuse et à l’émancipation de ces derniers, il meurt en ‘odeur de sainteté’ le 13 avril 1867 à Sainte Marie, où se trouve son mausolée aujourd’hui. Le saint Pape Jean-Paul II le fera ‘BIENHEUREUX’ à La Réunion le 2 mai 1989 (fête le 20 décembre, jour férié sur l’île).

Un car venant de Paris emmène 51 pèlerins d’Île de France, et un autre conduit les 44 pèlerins venus de La Réunion. Nous nous retrouvons d’abord à la Collégiale Saint Lazare à Avallon à 10h00, et le père curé Ivan ROULIER nous réserve un accueil chaleureux, ainsi que la responsable diocésaine des pèlerinages, Isabelle O’BRIEN, qui a préparé toute la logistique pour le repas-partage dans le cloître de l’école catholique voisine Sainte Jeanne d’Arc, avec l’aide de Bernard HENRIET, président de l’Association locale des Amis du Bienheureux Frère Scubilion.

La messe solennelle est célébrée à 11h00 avec une grande assemblée paroissiale et diocésaine. Avec le père curé qui préside la messe, concélèbrent le père Christian CHASSAGNE, aumônier des Réunionnais, qui prononce l’homélie, le Frère Éric MACÉ, prêtre dominicain réunionnais, directeur de l’Émission télévisée ‘Dieu m’est témoin’, qui assure un reportage de la journée avec Aurélie à la caméra, et enfin le père BENJAMIN, curé actuel de Cilaos, qui accompagne le groupe des pèlerins de Sainte Marie de La Réunion.

 

Dans le centre historique d’Avallon, en cette collégiale du XI° siècle magnifiquement fleurie par Jérôme PINOT, nous avons célébré le double Jubilé du Bx SCUBILION : 220 ans de sa naissance dans l’Yonne et 150 ans de sa mort à La Réunion, ainsi que la liturgie solennelle du Corps et du Sang du Christ. Animée en chants créoles par le groupe de l’Aumônerie de Paris, la messe fut très vivante et très joyeuse. Notre action de grâce fut offerte également au Seigneur pour le père François GLÉNAC, curé de Sainte Marie décédé récemment, qui devait être présent à ce pèlerinage. Enfin, un message amical de notre évêque de La Réunion, Mgr Gilbert AUBRY, est lu à la fin de cette célébration majestueuse, et grâce à l’image souvenir éditée par l’Aumônerie Réunionnaise, nous avons tous prié pour demander la canonisation de notre Bienheureux.

Nous quittions la fraîcheur de la collégiale pour le lieu du repas partagé où nous cherchions les courants d’air qui atténueraient la chaleur de cette fin de printemps métropolitain. Les échanges ont permis à chacun de mieux s’apprécier et, parfois même, d’avoir la surprise de se retrouver en ‘pays de connaissance’.

À 14h30, les deux cars climatisés nous emmènent vers Annay-La-Côte, à 8 km au Nord d’Avallon, par des petites routes étroites de campagne. Nous nous retrouvons dans la petite église du XV° siècle, bien entretenue et fleurie par les paroissiens, dont Anna MONTANARI qui nous accueille avec joie et sourire. Le groupe de La Réunion nous propose alors un beau temps de prière avec le chapelet de la Miséricorde. Là aussi, un hommage fut rendu au Père François GLÉNAC.

À l’issue de cette journée bienheureuse, les pèlerins de Paris reprennent le chemin de la Capitale en affrontant l’inévitable et habituel embouteillage du retour de fin de semaine. Pour leur part, les pèlerins venus de La Réunion sont allés visiter et prier dans l’église de Tharoiseau, près de Vézelay, où Jean-Bernard a vécu sa jeunesse et où il a enseigné dans l’école du village.

Le rendez-vous est déjà pris pour le 10 juin 2018, jour du prochain pèlerinage annuel à la rencontre du Bienheureux SCUBILION, éducateur, évangélisateur et réconciliateur, dont l’exemplarité reste un témoignage vivant pour notre société et pour l’Église d’aujourd’hui.

Un pèlerin de Paris