Edito du mois de décembre 2017

Add this
Trois événements simultanés marquent notre Église, notre diocèse et notre paroisse en ce début d’année liturgique : d’abord, la nouvelle traduction du Notre Père ; ensuite, une assemblée diocésaine sur la fraternité ; enfin, l’arrivée imminente du père Canisius Niyonsaba, du Rwanda.

Trois événements simultanés marquent notre Église, notre diocèse et notre paroisse en ce début d’année liturgique : d’abord, la nouvelle traduction du Notre Père ; ensuite, le 2 décembre, une assemblée diocésaine sur la fraternité ; enfin, l’arrivée imminente du père Canisius Niyonsaba, du Rwanda, qui sera en France début décembre pour des études et aussi, à temps partiel, vicaire pour notre paroisse.

 

Samedi 2 décembre, notre évêque a invité les principaux responsables pastoraux à une grande réflexion sur la fraternité. Sont en jeu l’avenir des communautés chrétiennes et la mission de l’Église. La fête de Noël nous en indique la fondation : Jésus Christ, Dieu fait homme, qui s’invite chez nous, partage notre quotidien, et nous encourage à vivre en frères, comme enfants d’un même Père, tout en vivant la même fraternité avec les plus éloignés, que représentent les bergers de la crèche.

Je dois ajouter – l’habitude est prise maintenant – la Lumière de Bethléem, organisée par les Scouts et Guides de France, le dimanche 17 décembre en l’église Sainte-Thérèse, à partir de 15h.00.

A l’approche de Noël, bienvenue au père Canisius, bonne nouvelle année chrétienne et heureuse fête de Noël à tous !

Père Hugues Guinot

Curé de la paroisse

Sainte-Reine Auxerre Val de Baulche