Visite pastorale de Mgr Hervé GIRAUD dans la paroisse St-Pierre St-Paul de Puisaye-Forterre

Add this
Du 10 au 12 février 2017, Mgr GIRAUD a parcouru cette paroisse aux dix clochers pour des rencontres, des échanges, des temps d’enseignement et de célébration.

Un programme dense avec aussi de belles rencontres et des temps d’enseignement :

C’est ainsi que l’équipe d’animations paroissiale l’a souhaité avec le père Joseph NADLONEK curé de la paroisse. Il s’agit aussi de permettre à Mgr GIRAUD de mieux comprendre le fonctionnement de cette paroisse aux dix clochers, étendue de Saints-en-Puisaye à Andryes.

Alors, activités et lieux se veulent variés, reflétant toute la diversité de la paroisse et des paroissiens.

Le 10 février c’est le premier jour :

L’équipe d’animation paroissiale s’est donnée rendez vous le matin à l’« Aquarium » de Thury pour accueillir son évêque et a invité les équipes d’obsèques pour témoigner de leur vécu : accueil des familles, rites, relations avec les pompes funèbres. Chacun fait part de son expérience et écoute les conseils de Mgr GIRAUD autour d’un café.

L’après-midi est d’abord consacré à la visite de la maison de retraite de Lainsecq et ses résidants. La directrice et son équipe reçoivent Mgr GIRAUD. Les pensionnaires sont occupés à des activités diverses : jeux, épluchage de légumes, télévision... Pour chacun notre évêque marque son attention, notamment lors de la visite de l’établissement et des chambres.

Puis à Sainpuits, dans la salle des fêtes devant une assemblée attentive, Mgr GIRAUD donne sa lecture  de l’exhortation apostolique du pape François Amoris Lætitia, composée de neuf chapitres qui apportent un changement d’angle de vue, sans remise en cause de la doctrine de l’Église. La situation du monde a évolué depuis l’encyclique de saint Jean-Paul II. On est désormais dans une logique d’accompagnement ; il faut avoir un regard pastoral sur la réalité des familles ; faire « du cas par cas », aller « pas à pas »,  et cheminer « peu à peu »…

Une réflexion est menée dans le diocèse pour mettre en œuvre un accompagnement des familles et des couples…

La soirée se termine par une rencontre avec des professionnels : une dizaine de personnes sont venues  témoigner de leur vie en milieu rural. Mgr GIRAUD écoute les difficultés rencontrées par les agriculteurs, les commerçants ; des entrepreneurs, qui louent des salles et proposent des hébergements  pour les mariages, parlent de leur activité… Mgr GIRAUD entend, questionne la réalité de chacun… c’est un temps de partage.

Deuxième jour, samedi 11 février :

Il a fallu se lever tôt pour accompagner Mgr GIRAUD à la visite de l’exploitation de Benoît MOUFFRON à Lain. On arrive à l’heure de la traite et c’est l’occasion de parler de races de vaches, élevage bio, du prix du lait, de la mondialisation et des conditions qui sont faites aux agriculteurs… Cette discussion se prolonge tout au long de la visite et la distribution de l’alimentation aux génisses et veaux.

Puis pour se réchauffer, un café bien chaud chez Marc le boulanger, restaurateur de Lain à l’initiative du maire, M. COCHOIS, Mgr GIRAUD y engage la conversation avec la doyenne du village, venue là faire ses provisions…

La visite se poursuit par une rencontre avec les maires du secteur de la paroisse, à la salle des fêtes de Sougères-en-Puisaye : huit maires sur dix sont présents, ainsi que quelques élus. Chaque maire présente sa commune avec ses caractéristiques, ses atouts et les problèmes les plus importants. Est évoquée la création de communauté de communes regroupant désormais plus de 35 000 habitants… Un tout d’horizon complet et édifiant !

L’après-midi va débuter par la visite de la maison de retraite d’Étais-la-Sauvin et la possibilité pour les résidants de recevoir, dans la chapelle, le sacrement des malades. Là encore Mgr GIRAUD rencontre le personnel et la direction.

Le rendez vous suivant est à la salle des fêtes d’Étais-la-Sauvin pour une méditation sous la forme d’une Lectio divina de l’Évangile du dimanche : « Le Christ est venu pour accomplir et non abolir »… savoir dire oui quand c’est oui ou non quand c’est non. Enseignement qui plonge ses racines dans l’incarnation.

Après ce temps de méditation, la salle des fêtes se remplit d’une assistance nombreuse pour assister à la messe anticipée du dimanche. Messe chaleureuse et animée avec la participation de la chorale de Sougères-en-Puisaye, le Chœur Do Ré. À l’issue de la messe tout le monde se retrouve pour un verre de l’amitié.

Mais la journée n’est pas terminée : l’équipe d’animation paroissiale et celle du catéchisme retrouve Mgr GIRAUD pour un échange autour de l’éducation religieuse et les activités catéchétiques avant de partager un dîner préparé par l’équipe.

Dernier jour, dimanche 12 février :

Il fait froid ce matin, il a neigé ! Le rendez-vous a été donné au parking du château de Druyes-les-Belles-Fontaines aux enfants du catéchisme et leurs familles : M. Félix MOREAU, président de l’Association des Amis du Château, assure le commentaire de la visite et fait monter Mgr GIRAUD, enfants et adultes au sommet de la tour porchère pour découvrir aussi le paysage.

Il faut ensuite se dépêcher d’aller à Saints-en-Puisaye par de petites routes pour la célébration de la messe des familles, messe dite pour les donateurs du denier du culte.

Dans l’église aux peintures murales, les enfants s’investissent comme servants de messe et lisent les lectures et prières.

À l’issue de la messe, Mgr GIRAUD crée la surprise en donnant  une médaille à deux paroissiennes pour les remercier de leur dévouement. La cérémonie se termine en chantant avec énergie « Prends ta barque… ».

Tous se retrouvent à la salle des Associations toute proche pour prendre l’apéritif et ceux qui le peuvent restent pour un dernier repas avec Mgr GIRAUD avant son retour à Auxerre.

Il faut ajouter au déroulement de ces trois journées, qu’à chaque étape Mgr GIRAUD a pu visiter l’église du lieu, Lain, Sementron, Sougères-en-Puisaye, Étais-la-Sauvin, Druyes-les-Belles-Fontaines, accueilli par des paroissiens désireux de montrer la beauté de leur église, les travaux réalisés et leur souci de la sauvegarde du patrimoine.

Enfin on aura à cœur de remercier tous ceux qui ont participé à l’organisation de cette visite pastorale, en particulier les familles qui ont reçu Mgr GIRAUD à déjeuner ou dîner ou pour la nuit, les maires qui ont mis à disposition des locaux pour les différentes manifestations et ont offert à cette occasion un verre de l’amitié.

Au sortir de cette visite pastorale « marathon », la communauté paroissiale se sent encouragée et portée par une espérance renforcée.

LB