L’église de Lainsecq

Add this
Église Saint-Martin

Présentation

Comme beaucoup d’églises de Puisaye, celle de Lainsecq est de facture gothique flamboyant de la période fin XVe début XVIe siècle. De par sa forte ressemblance avec le style de construction Rhénan, on suppose que l’église de Lainsecq a été construite par des ouvriers allemands. La forme du clocher en bouteille bourguignone est unique en Puisaye.

En savoir plus…

Comme beaucoup d’églises de Puisaye, celle de Lainsecq est de facture gothique flamboyant de la période fin XVe début XVIe siècle (sous l’empire romain le village s’appelait Lanus-Sicus, littéralement lande sèche, puis au XIIIe siècle Alensec pour devenir plus tard Lainsecq). Le chantier fut soutenu et financé par le seigneur du village, le comte de Beauvais et son épouse Marguerite de Damas. Après la guerre de Cent Ans, l’influence Renaissance est venue modifier l’aspect de l’édifice long de 37,50 m et large de 15 m.

De par sa forte ressemblance avec le style de construction Rhénan, on suppose que l’église de Lainsecq a été construite par des ouvriers allemands. La forme du clocher en bouteille bourguignone est unique en Puisaye. La façade de l’église est classée aux Monuments historiques depuis le 27 février 1934. Le maître-autel en pierre est du XIXe siècle, la niche de la crédence date du XVIIe siècle. Le confessionnal ainsi que la chaire en bois sont du début du XIXe siècle.

Une litre funéraire orne l’intérieur, elle est destinée à recevoir les armoiries du seigneur du village lors de son décès. Le baptistère en pierre est du XVIe siècle. De belles sculptures sont à voir :

  •  Éducation de la Vierge Marie (XVIIIe siècle).
  •  Vierge à l’Enfant (XVIIe siècle, retable sud).
  •  Saint Éloi.
  •  Saint Vérain (XIXe siècle).
  •  Saint Vincent.
  •  etc.

Les baies de vitraux réalisées par les ateliers du maître-verrier toulousain Louis-Victor Gesta ou rémois Vermonnet-Pommery sont très beaux et diversifiés (XIXe siècle) :

  •  Saint Pierre (baie Louis-Victor GESTA).
  •  Sainte Ursule (baie Vermonnet-Pommery).
  •  Sainte Marthe (baie Louis-Victor GESTA).
  •  Saint Martin et saint Évêque.
  •  Sainte Julia.
  •  Sainte Thérèse et saint Jean-Baptiste.

L’église de Lainsecq est dédiée à saint Martin certainement en mémoire de son voyage en l’an 377 dans le sénonais, le Morvan, à Clamecy, à Druyes-les-Belles-Fontaines, à Sougères-en-Puisaye et à Entrains-sur-Nohain.

Description réalisée à partir de recherches documentaires effectuées par David-Marie GESTALDER, membre des Parvis de l’Yonne.

Bibliographie :

  •  Histoire des communes de l’Yonne, Maurice Pignard-Péguet, éd. de la Tour Gile 1913.
  •  Recherches personnelles et document sur place.

Prière au saint patron

Martin, petit Mars, nom du dieu de la guerre chez les Latins ! Tu as commencé païen et soldat de l’empire romain finissant !

Catéchumène, tu partages ton manteau avec un pauvre, un soir d’hiver à Amiens. Soldat chrétien, tu veux combattre, là-bas à l’Est, avec des armes de paix. Ermite à Ligugé, près de Poitiers, tu veux prier, vivre pauvre et chercher le Seigneur ; bientôt des disciples te rejoignent.

Évêque malgré toi à Tours, tu évangélises les paysans des campagnes et ramènes la concorde dans les communautés chrétiennes.

Martin dont le nom est si répandu dans l’Ouest de l’Europe, c’est le jour de ta fête, 11 novembre, qu’enfin sonne l’armistice de la grande Guerre 1914-1918 !

Saint Martin : pousse-nous à partager ce que nous avons avec les pauvres. Fais de nous des ouvriers de paix et de concorde. Éclaire-nous pour que nous sachions témoigner de l’Évangile dans les campagnes comme dans les villes. Demande pour nous à Dieu cette attention et cet esprit par amour du Seigneur Jésus. Amen !

Prière composée par l’abbé Pierre-Marie LHOSTE.