Eglise Saint Marcel, à Rugny

Add this
A l'écart du village, dans la vallée, l'église Saint Marcel s'élève au milieu du cimetière.

Historique :

Le village qui remonte au XIIème siècle, appartenait à l’évêché de Langres, qui était suzerain du comté de Tonnerre.
D’après les inscriptions qui sont à l’église, la seigneurie aurait appartenu au XVIème siècle aux Courmaillon, alliés aux Saint Lebeau ; puis Jehanne de Courcelles, fille des précédents, était dame de Rugny en 1608. Les Angreny de Pouget en étaient les seigneurs en 1752.

Description :

On trouve des traces du XIIIème siècle dans l’édifice, dans la chapelle nord sous le clocher, ainsi que dans le carré des piliers du chœur.
Mais l’église est également fortement marquée par le XVIème siècle, au chœur et à l’abside. Et les nombreuses baies vitrées l’évoquent.
On lit enfin sur une pierre de la nef plafonnée en bois, la date de 1684, sur une console du porche celle de 1694 ; et dans la chapelle sud celle de 1777.

L’église présente plusieurs dalles commémoratives ou pierres tombales :
une dalle se référant à Jehanne de Courcelles ( de 1608, dont l’épitaphe est donnée ci-dessous)
une autre concernant Angremy du Pouget (1752)
une autre d’Edme Maréchal lieutenant (16 28
et une pierre tombale de 1777

Sur les murs extérieurs,  on perçoit les traces d’une litre, rendues lors de la restauration de l’Eglise

Remarquez les belles statues de pierre de St Nicolas, St Vincent et St Eloi…

Epitaphe de Jehanne de Courcelles:

Vous qui passez couramment dessus les os décharnés de ceux qui dorment, arrêtez vos yeux sur le désolé séjour de la poussière des morts, afin qu’il vous souvienne que vous mourrez et que vous regardiez en autrui, ce que vous serez naguère ; 4 ou 5 pieds de terre vous attendent aussitôt que les monarques puissants qui font trembler la terre. Voyez donc en pitié cette ossure misérable, autrefois une damoiselle qui descendait des maisons de Courmaillon et de St Liebaut. S’appelait Jehanne de Courcelles, et rehaussa de glorieuses vertus, le titre de sa noblesse. Elle passa de mort en vie, et de vie en gloire, l’an 1608, le 14 Juin, de son âge 73. Priez Dieu pour son repos.

« Gloria su miseris mortalibus empta labore est. Hanc miseram aeternum gloira digna manet. gloira si vivis via virtute paranda est. Hanc vivam in vivis gloria viva manet »

Renseignements:
Paroisses Tonnerroises
09 rue du Pâtis
89700 Tonnerre
03 86 55 10 98
Courriel paroisse.tonnerre@orange.fr

Télécharger le document