L’humain au cœur du projet missionnaire de l’ACO

Add this
“L’espérance s’invite, inventons demain”, tel était le message de la 22e rencontre nationale de l’Action catholique ouvrière (ACO) qui s’est déroulée le week-end de la Pentecôte à Saint-Étienne dans la Loire les 19, 20 et 21 mai 2018.

Cinq délégués notre diocèse ont rejoint les 750 participants. Ce week-end n’a pas été choisi par hasard. L’Esprit Saint, la diversité des langues, les moments vécus dans les différents forums proposés, les débats, les mises en commun nous redynamisent et nous montrent que le Mouvement est bien vivant et nous invite à inventer demain.

L’espérance s’invite… Inventons demain !

Ce slogan s’inscrit dans la mission de l’ACO. En cette Pentecôte 2018, nous avons été appelés à vivre la résolution “Avance au large et jetez vos filets”. Inventer demain et annoncer la joie de l’Évangile sont les défis que nous avons à relever avec tous les hommes, toutes les femmes de bonne volonté.

Avance au large, jetez vos filets

C’est une invitation à avancer en mer inconnue, à prendre le risque de s’écarter des chemins habituels et à aller davantage en profondeur.
Nous voulons rejoindre, aujourd’hui, les hommes et les femmes au cœur de leur activité, au centre de leur vie, de leurs actions, de leurs luttes, de leurs espérances comme de leurs découragements. Nous voulons que demain, l’ACO soit en mesure de vivre sa mission : annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus Christ dans le monde ouvrier et populaire avec toutes les personnes qui la composent et la rejoignent.

Nous voulons continuer à faire de l’ACO un espace de libération en étant un lieu d’expression, de relecture, de discernement et de ressourcement à la lumière de la Parole de Dieu. Qu’il permette d’être acteur de sa vie, dans le monde en étant aussi un chemin vers l’engagement collectif pour la transformation sociale.

Geneviève nous dit que le fait d’avoir rencontré des personnes venues de toute la France et même de l’étranger (Allemagne, Suisse, Espagne, Portugal, Chine) lui a permis de sentir qu’elle faisait vraiment partie d’un peuple agissant et solidaire.
Nous avons vécu une célébration eucharistique présidée par Mgr Sylvain Bataille, évêque de Saint-Étienne, qui nous a rappelé lors de son homélie l’importance de la dignité dans le travail. Nous sommes tous des Ouvriers du Christ !

Geneviève, Chantal, Rémi, Jeannot, Tonio

 

Navigation