Renouveau charismatique

Add this
Les groupes de prière du Renouveau charismatique de l'Yonne se sont retrouvés les 10 et 11 mars 2018, à Auxerre, pour leur recollection annuelle.

Les fondamentaux de notre relation au Christ, tels que le rappelle saint Paul dans la lettre aux Colossiens (2, 6-7), étaient le thème de la rencontre annuelle des groupes de prière du Renouveau charismatique, qui a eu lieu les 10 et 11 mars, à Auxerre.

Plusieurs temps forts (sacrement de réconciliation, adoration eucharistique, louange, temps d’échanges en petites fraternités, veillée de prière) ont ponctué ces deux jours, qui se sont terminés par l’Eucharistie. Par le hasard du calendrier, cette démarche de réconciliation et d’adoration offerte aux participants, s’est inscrite dans les “24 heures pour le Seigneur”, initiée à la demande du Pape François qui prévoyait dans chaque diocèse une église ouverte pendant 24 heures offrant la possibilité de l’adoration eucharistique et de la confession sacramentelle.

Une soixantaine de participants venant de tout le diocèse ont approfondi la parole de saint Paul grâce aux enseignements dispensés par Olivier Belleil, membre de la communauté du Verbe de Vie, auteur de différents livres sur la Parole de Dieu et la spiritualité conjugale.

Comme il nous l’a rappelé, les trois noms utilisés par saint Paul pour parler de Jésus sont Jechoua (Dieu sauve), Christ (oint) et Seigneur (roi). Vivre en disciples du Christ fait de nous un peuple de prêtres, de prophètes et de rois. Comme prêtres, nous intercédons auprès de Dieu ; comme prophètes, nous portons au monde la Parole de Dieu ; comme rois, nous sommes au service de nos frères. L’enseignement fait écho aux trois dimensions des fraternités mises en œuvre par Mgr Hervé Giraud : la prière, le partage de la Parole et le service aux plus pauvres. 

Annie Jay

Témoignages

“Ces deux jours ont été très riches. J’ai été particulièrement touchée par la démarche à laquelle Olivier Belleil nous a invités lors de la veillée : nous avons déposé au pied de la croix ce qui, dans nos vies, nous empêchait de vivre dans le Christ, et accueilli la grâce que Jésus déverse sur nous par ses plaies sur la croix.” 

Cette récollection a constitué un appel à édifier notre vie sur le Christ, enracinée dans l’Église, avec l’aide de l’Esprit Saint. 

“Ce qui m’a interpellé, c’est la façon dont les fraternités ont fonctionné, alors que nous ne nous connaissions pas au départ, combien les échanges ont été forts, et combien chaque fraternité a été renforcée quand nous avons tous participé aux services qui nous étaient demandés. Nous étions tous unis comme des frères en Christ.”

 

Mots-clés associés :
Navigation
Mots-clés associés :