Fête des diacres

Add this

Assemblée des diacres

Fête de Saint Étienne, Patron de tous les Diacres

     Anoncée avec notre évèque Monseigneur Hervé Giraud, malheureusement indisponible car malade et alité, comme il l'exprime avec beaucoup de regrets dans une lettre lue en début de la célébration par le Père Artus, cette messe anniversaire a eu lieu dans notre église de Toucy, avec la présence de tous les diacres du diocèse, réunis pour l'occasion autour de l'autel;

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 22 octobre 2017

Homélie du Père Olivier ARTUS

 

La réponse de Jésus aux hommes dans l'Évangile de Matthieu, nous ouvre à une compréhension des relations entre l'Église et « le politique » qui est très proche de la nôtre. l'Église n'a pas vocation à gouverner la société. Ce modèle évangélique des relations humaines et évangéliques de la société est le modèle retenu par le Concile Vatican II. Ce n'est pas un modèle de chrétienté.

La situation contemporaine se rapproche, en effet de la situation des origines de l'Église. Une situation dans laquelle les chrétiens sont minoritaires, et où pour eux, le défi c'est de faire sens là où ils se trouvent. Faire sens dans une société qui ne les attend pas, mais une société de laquelle ils ne souhaitent pas se couper ni se retirer.

Les chrétiens ne sont pas un groupe sectaire ou un groupe de purs. ils appartiennent à la société de leur temps et veulent prendre part aux débats de leur temps.

Une société, un monde que les croyants considèrent comme habitée par l'Esprit de Dieu. les croyants n'ont pas le monopole de l'Esprit. Cette affirmation est aussi plus ancienne, puisque nous la retrouvons déjà dans le livre d'Isaïe! Cyrus l'empereur des perses doit sa sagesse et sa puissance à Dieu lui-même dont l'action s'étend donc bien au-delà du petit groupe des croyants.

Le défi qui est le nôtre aujourd'hui est donc tout à la fois de proposer du sens dans le monde pluriel et fracturé dans lequel nous vivons. Y proposer du sens et y reconnaître les traces de l'Esprit de Dieu à l'œuvre. Ce que le Concile Vatican Il appelait les « signes des temps ».

Il me semble que la première lettre de Paul aux Thessaloniciens nous donne des points de repère, des éléments-clef pour répondre à ces défis.

Paul fait l'éloge de la foi des Thessaloniciens - De leur foi, de leur charité et de leur espérance – Notons bien que la foi, la charité et l’espérance sont les biens de la communauté toute entière - Dans cette grande ville de Thessalonique où les chrétiens forment une infime minorité, la foi au Christ ressuscité qui est la leur, éveille leur espérance et les engage dans la charité. Et c'est cette manière de vivre selon la charité, dans la gratuité qui attire à eux des frères et des sœurs de plus en plus nombreux.

Notre situation contemporaine ressemble à celle des Thessaloniciens. Des communautés chrétiennes demeurées dans un monde pluriel où elles sont minoritaires. Dans ce contexte comment faire sens, et comment comprendre le rôle des Ministères, puisque nous sommes venus avec de nombreux ministres ce matin. Je dis ici ministre puisque c'est le sens originel du mot diaconos - Ministre de service pourrait-on traduire.

Pour comprendre le rôle de ces ministres,il faut repartir de la Communauté, comme le fait le Concile Vatican Il. Les textes du Concile définissent l'Église comme le peuple de Dieu. Et les ministres n'ont pas vocation à être en surplomb, vis-à-vis de ce peuple.

On entend parfois tel ou tel ministre -prêtre ou diacre-dans une célébration demander« quelle est ma place », Le Ministère n'est pas une question de place, ou plutôt, le Ministère a comme objectif que chacun, quel qu'il soit, tout chrétien puisse trouver une vraie place au sein de la communauté chrétienne. C'est la tâche des Ministres de faire que chacun y ait sa place. Et pour cela, les ministres ont pour vocation de se mettre au service de la communauté:

Au service de la foi, non seulement en proclamant et en commentant l'Évangile, mais en étant témoin des histoires de foi qui se vivent dans la communauté, en étant témoins du travail de l'Esprit dans la communauté. En reconnaissant et en confortant le cheminement de foi de chacun.

Au service de la charité: Il s'agit de veiller à ce que la communauté tout entière, se comprenne comme une communauté des serviteurs ou chacun se met au service des autres chrétiens et où nul ne prend les autres de haut.

Alors si nous sommes témoins de la foi vécue dans la communauté chrétienne, si nous comprenons l'espérance de charité qui fait de nous des serviteurs, alors nous deviendrons des témoins crédibles de l'espérance chrétienne, une espérance que nous portons en ce monde, quoi qu'il en soit de la
fragilité de nos communautés chrétiennes, car cette espérance nous la portons dans la force de l'Esprit.

Seigneur, nous te rendrons grâce pour les ministres, pour les diacres que tu donnes à ton Église.
Qu'ils continuent à être parmi nous des témoins de l'Esprit de service que Tu nous transmets, qu'ils
continuent à être des croyants fidèles. Amen.

Père Olivier ARTUS
Chargé du diaconat

 

 

Texte qui souligne le rôle important des diacres dans l'église d'aujourd'hui, qui dans dans leurs missions de prédication et de services, nous aident à avançer dans notre chemin spirituel, et la vie de notre paroisse;

 

 

Ces magnifiques bouquets de fleurs au pieds de l'autel, nous rappelent par leur couleur la beauté de la vie, mais aussi la fragilité de ce qui nous entoure et dont nous sommes responsables; unissons nos prières pour sauver cet équilibre magnifique, qui reflète l'amour infini de notre créateur...

 

 

 

 

 

 

 

Belles photos de tous nos diacres autour du Père Artus et du Père Caillieux :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour finir, avec le verre de l'amitié