Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Vincent
Paroisse Saint-Vincent

L'édito de février : homo homini deis

Add this
Une chronique mensuelle ouverte à la découverte

On a parfois l'impression que le mal est inépuisable dans sa folie.


Un attentat à Kaboul, un meutrier suite à une dispute, un procès retraçant les tortures subies par un jeune homme en situation de handicap mental...


L'insoutenable, l'incompréhensible fait partie de notre histoire.


D'où vient le mal absolu, qui tue sans discernement, torture sans raison, anéantit sans limite?
Le mal serait en nous, toujours sur le point de ressurgir dès que l'autorité s'affaiblit?

L'anthropologie nous présente une analyse différente de l'état de nature.


Marcel MAUSS, célèbre anthropologue, a décrit par exemple le potloch dans des sociétés anciennes ou le cycle de dons et contre dons fondent les relations sociales. L'acte gratuit, le service sans retour, le co-voiturage sans tarif ( adieu...blablacar!!) sont donc possibles.


Les dernières découvertes des neurosciences montre que l'homme est plus heureux dans la coopération que dans la frustration.


En fait, on connaît tous la célèbre phrase de HOBBES: homo homini lupus , l'homme est un loup pour l'homme.


Mais je viens de découvrir que la formule de HOBBES compte une autre affirmation, inconnue : homo homini deis, l'homme est un dieu pour l'homme...


Donc l'homme peut aussi exercer la justice et se montrer charitable,humain..


Nous pouvons sûrement.....trouver un équilibre subtil, à créer et à préserver en créant l'environnement adéquat pour que nous devenions tous...des " petits dieux."


Comme le dit souvent notre curé, Jean Marie, l'homme est à l'égal de Dieu.
 

Catherine

Navigation