Le saint du mois : saint Guillaume

Add this
Une chronique mensuelle pour découvrir la vie d"un saint

 « Saint Guillaume de Bourges » est né à Corbeil en 1120. C’est un gentilhomme de grande famille, fils de Ferry V de Corbeil. Elevé par Pierre l’Hermite son oncle, pourvu dès son adolescence d’un canonicat parisien, il est d’abord chanoine de Soissons, puis de Notre-Dame de Paris. Mais il désire le calme, et se retire dans la solitude du Grandmont, au diocèse de Limoges. Mais à la suite de dissensions, il n’y trouve qu’une paix relative, si bien qu’il entre dans l’ordre de Citeaux (Fondé par Robert de Molesme en 1098) à Pontigny. Il en devient le prieur, puis en 1187 abbé et prieur claustral de Chaalis au diocèse de Senlis. Il est ensuite élu abbé de Fontaine-Saint-Jean, au diocèse de Sens.

Le 23 novembre 1199, il est désigné pour remplacer Henri de Sully, décédé au siège archiépiscopal de Bourges. Il faudra l’injonction de l’abbé de Citeaux et du légat du Saint-Siège pour qu’il accepte. Il va continuer néanmoins une vie proche de la règle cistercienne. Il s’interdit par exemple de manger de la viande, sans pour cela en priver ses hôtes.

Considéré comme un grand prédicateur. Il applique la sentence d’interdiction contre le royaume de France, en punition de la répudiation de la reine Ingelburge par Philippe Auguste et son remariage avec Agnès de Méranie. Il va donc subir les rebuffades du roi et il songe même à partir évangéliser les Cathares, quand il meurt le 10 janvier 1209. Son corps est placé dans la cathédrale de Bourges inachevée.

 A la suite de miracles, Innocent IIl le béatifie en 1217 et Honorius III le canonise le 17 mai 1218. C’est le premier cistercien inscrit au catalogue des saints. Son corps sera exposé sur deux colonnes de la cathédrale, derrière le maître autel jusqu’en 1562.

Ses reliques furent profanées par les calvinistes puis dispersées pendant la Révolution. Une côte avait été remise au Collège de Navarre à Paris et un os de son bras confié à l’abbaye cistercienne de Chaalis. 

Il y a une cinquantaine de saints du même nom dont certains sont fêtés dans nos calendriers :  Guillaume de Bourges, fêté le 10 janvier

Saint Guillaume († 1142), abbé de Montevergine (fêté le 25 juin) 

                     Saint Guillaume Tempier († 1197), Evêque de Poitiers (fêté le 29 mars)

 

C’est le prénom d’origine germanique le plus répandu en Europe. Il est introduit par Guillaume le conquérant au XIe siècle et va être très porté, si bien que Montaigne dans ses « Essais » évoque un diner célèbre auquel participaient plus de cent Guillaume. Ce prénom royal, fut porté par de nombreux rois allemands, hollandais et anglais.

C’est le saint patron de l’université de Paris et le Saint patron des armuriers.

Le prénom Guillaume est en diminution : 214 petits garçons en 2014 pour 9 382 en 1984.

                                                                                                               Louis