Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Vincent
Paroisse Saint-Vincent

Trésors d’art et de foi : La Bonne Mort (St Bris)

Add this
Une chronique mensuelle pour découvrir notre patrimoine

Longtemps mise à l’écart, car jugée trop « inquiétante », cette toile illustre l’un des thèmes favoris de la pastorale du XVIIe siècle : la « bonne mort ». Héritière de l’ « Ars moriendi » ou « manière de bien mourir », caractéristique de la fin d’un Moyen Âge marquée par de funestes évènements (guerre, peste), la « Bonne mort » expose les modalités d’une fin terrestre qui soit conforme aux exigences pastorales de l’Église et qui mette ainsi sur la voie de ciel le chrétien qui s’apprête à passer sur l’autre rive. Ce faisant, ce tableau témoigne des divergences profondes qui opposent alors Catholiques et Protestants sur la question du rapport à Dieu et des médiations : la toile de St-Bris est un manifeste ; elle constitue en effet une vigoureuse affirmation des convictions des premiers, qui affirment la nécessité des médiations entre les fidèles et le Père Éternel, médiations que rejettent les seconds, tenant d’une relation directe à Dieu.

Allongé sur son lit d’agonie, la tête reposant sur les trois vertus théologales ( Foi, Espérance et Charité ), le mourant est entouré de son ange gardien (à gauche), ainsi que du clergé, séculier (au centre) comme régulier (le Franciscain, à droite). Alors que le diable (en grande partie effacé) se penche sur l’homme et tente de le désespérer (« n’espère aucun secours »), saint Michel archange, au bras armé, se porte au secours du fidèle, tandis que, dans une belle construction pyramidale, les puissances célestes, anges à gauche, saints et saintes à droite, adressent leur supplication pour le salut de l’agonisant à la Vierge, placée au centre exact de la composition. Son rôle de médiatrice est affirmé par deux phylactères (rubans portant des écritures) : « par elle, nous allons à Dieu », à gauche, et , à droite, « par elle, Dieu vient à nous ». Au-dessus, la Sainte Trinité, de gauche à droite le Fils, le Père et l’Esprit Saint, reçoit les prières de Marie.

 

Patrice

Photo 1 : « La bonne mort », peinture sur toile, XVIIe s.

Photo 2 : détail : l’ange gardien

Navigation