Parole de Dieu, paroles d’hommes

Add this
Lecture de l'Evangile de Matthieu à partir du 3 octobre 2018

Le 5 juin nous avons vécu notre dernière rencontre avant la rentrée de septembre.

Nous avions terminé la lecture suivie de l'Evangile de Jean.

Bien sûr c'était festif autour d'un repas partagé.

Et nous avons décidé de nous retrouver dès le 3 octobre 2018 autour des premières pages de l'évangile de Matthieu pour une nouvelle aventure ouverte à tous ceux qui souhaitent découvrir l'évangile.

Ce sera, comme depuis 6 années, une lecture suivie, chapitre après chapitre.

Chacun peut exprimer ses questions, ses enthousiasmes, parfois ce qui le choque… et aussi comment ce texte résonne dans sa vie, quelle situation d’aujourd’hui il peut éclairer.

Nous pouvons constater que lire l’évangile ensemble nous fait vivre de l’évangile !

Le groupe est ouvert à tous, pratiquants ou non, croyants ou non croyants.

Contact :


Christian Canavesio
Tél : 03.86.42.17.53
Courriel : christian-canavesio@orange.fr

Ce groupe se réunit dans la salle paroissiale des Brichères, 85, avenue de St Georges.

Que vivons-nous de l’Évangile dans notre groupe ?

  L’Évangile passionne tous les participants, y compris celle qui n’a pas la foi !!!
  L’Évangile nous parle car nous y trouvons des situations similaires aux nôtres, ce qui favorise une impression de proximité avec les textes.
  Les échanges que nous avons entre nous se font dans un esprit d’ouverture, de respect de l’autre et de fraternité, nous en rendons grâce à la fin de nos rencontres.

Toutes les personnes de notre groupe sont des chercheurs de Dieu, chacune à sa manière. Les paroles et actions de Jésus nous interrogent sur notre vie familiale, professionnelle et sociale. Dans un grand climat d’amitié fraternelle, des confidences très personnelles sont confiées ; sans doute, elles aident à avancer sur le chemin vers Dieu.

Cela peut nourrir la paroisse de par la proximité que nous avons les uns envers les autres, nous sommes tous enfants de Dieu.

Si la paroisse a faim d’accueillir des personnes de " la périphérie", selon l’expression du Pape François, ce que nous vivons la nourrit : elle lui apporte la joie de recevoir des chercheurs de Dieu et de les accompagner humblement sur ce chemin. De nouvelles personnes se sont jointent à nous depuis le début de l’année.