Notre curé

Add this
Le Père Hugues Guinot est le curé de la paroisse Sainte-Reine-Auxerre-Val-de-Baulche.

Le Père Hugues Guinot était le curé de la paroisse des Hauts d’Auxerre depuis septembre 2012. Mgr Patenôtre a complété cette mission en lui confiant, depuis le 1° septembre 2014, la charge des paroisses de St Georges et de Chevannes, et celle de Chancelier du diocèse.

Il est maintenant curé de la nouvelle paroisse Sainte-Reine-Auxerre-Val-de-Baulche.

Pour le contacter


Qu’est-ce qu’un chancelier ?

Le chancelier est en quelque sorte le garde des Sceaux de l’évêque. Sa principale fonction est de rédiger, d’authentifier et d’expédier les actes épiscopaux. Il est le juriste et canoniste officiel du diocèse. De ce fait, il supervise les archives de catholicité.

Le délégué aux affaires matrimoniales est habilité, mandaté, pour produire des actes au nom de l’évêque et en particulier ce qui concerne les dispenses et les autorisations pour certains mariages. Dans un domaine très spécialisé, c’est une mission du type de celle d’un vicaire épiscopal.

Quel a été le parcours du Père Hugues Guinot ?

Il a été ordonné prêtre en juin 1985, à la cathédrale Saint-Étienne d’Auxerre , dans la paroisse qui était celle de ses parents. Et comme tous les prêtres, il a déménagé, en moyenne, tous les trois ans : vicaire, puis prêtre in solidum des paroisses du Tonnerrois ; aumônier des établissements scolaires de l’enseignement catholique et de l’Enseignement public à Sens ; aumônier des Scouts et Guides de France ; modérateur de la paroisse de Coulanges-la-Vineuse ; aumônier de l’Enseignement public à Joigny ; curé de la paroisse de Brienon-sur-Armançon et curé de l’ensemble paroissial de Charny-Champignelles ; puis curé de la paroisse des Hauts d’Auxerre et tout récemment curé de la paroisse de de Chevvannes Escamps, Vallan, Villefargeau et chez nous, paroisse de Saint Georges, Perrigny, Charbuy.

Formation et qualifications.

Le Père Hugues est titulaire d’une maîtrise de théologie et termine une licence en droit canonique dont le sujet est "dans le contexte français le droit à l’éducation des accueils collectifs mineurs”. Il a suivi les cycles de théologie de droit canonique à l’Institut catholique de Paris.

Son cursus a été très marqué par la formation   : enseignement de la théologie fondamentale, dogmatique et de la méthodologie au Séminaire interdiocésain d’Orléans  ; ponctuellement, participation à la formation des diacres permanents et des adultes en responsabilité (FARE) pour le diocèse ; chargé de mission de formation pour le centre de Ressources Sud-Est des Scouts et Guides de France.

Dès sa tendre enfance, il a été marqué par le scoutisme et les centres de vacances et cela ne l’a jamais quitté, comme en témoigne ses responsabilités successives d’aumônier des Scouts et Guides de France pour les groupes de Sens, aumônier départemental, puis régional et enfin aumônier national du service formation.

En dehors de ses activités dans L’Église, il s’est très longtemps investi à l’UFCV (union d’associations de centres de vacances et de loisirs) comme formateur et administrateur.

Lorsqu’on lui a demandé de se former pour succéder au père Pierre-Marie Lhoste comme chancelier , il a accepté, considérant cette proposition comme un nouveau défi à relever  !

Source : Propos recueillis par Isabelle Téqui EDY, n° 10, octobre 2014.