Carême 2018 à Thury : premier cours biblique

Add this
Relecture du premier cours biblique avec le père Joseph NADLONEK.

Introduction

Le père Joseph NADLONEK, curé de la paroisse, est venu ce mardi 6 février à la Maison paroissiale à Thury pour dispenser le premier cours biblique. En cette année 2018, le support d’étude est constitué d’une série de fiches intitulées « Avec saint Marc, tisser la fraternité ». Ces documents sont disponibles en téléchargement sur le site internet du service diocésain de la formation permanente.

Après la lecture de l’introduction du module d’étude, le père Joseph NADLONEK a commencé l’étude avec un groupe d’une dizaine de personnes. Il s’agissait de la fiche no 1 intitulée « Préparez le chemin du Seigneur ! » proposant l’extrait suivant de l’Évangile de saint Marc (Mc 1, 2-8) :

« Il est écrit dans Isaïe, le prophète : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour ouvrir ton chemin (Ml 3, 1). Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers (Is 40, 3). Alors Jean, celui qui baptisait, parut dans le désert. Il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés. Toute la Judée, tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui, et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain, en reconnaissant publiquement leurs péchés. Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Il proclamait : Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »

Synthèse de l’étude dirigée par le père Joseph

Jean le Baptiste préfigure le pont d’alliance entre l’Ancien Testament et le Nouveau Testament. Isaïe qui a vécu à Jérusalem au VIIIe siècle av. J.-C. (sous le règne d’Ézéchias, roi du territoire de Juda) était prêtre au Temple de Jérusalem. À l’image de l’Évangile qui évoque la préparation du chemin conduisant vers le Seigneur, la vie spirituelle d’Isaïe se prépare par un événement de purification qui ouvre au prophète la porte de la vocation : un ange touche les lèvres d’Isaïe avec un charbon ardent et aussitôt le Seigneur appelle (cf. Is 6, 5-8).

L’évangéliste Marc utilise la prophétie d’Isaïe pour annoncer la venue de Jésus-Christ. Sa voix résonne dans le désert comme le rugissement d’un lion, d’où le symbolisme de cet animal présent aux pieds de saint Marc dans la Tradition chrétienne.

Cette vocation d’Isaïe au Temple peut être mise en parallèle avec Jean-Baptiste qui est un personnage proche de ce même Temple par l’intermédiaire de son père Zacharie qui était prêtre. Les origines d’Isaïe et de Zacharie sont similaires.

Ce geste de purification d’Isaïe rejoint le geste baptismal effectué par Jean-Baptiste dans le Jourdain qui confère le pardon des fautes et donc la purification du cœur de l’homme prêt à recevoir les grâces de Dieu. N’oublions pas que Jean le Baptiste appartient à cette mouvance juive du IIe siècle avant J.-C. que sont les esséniens. Ils revendiquent une spiritualité érémitique dans le désert (vallée de Qumrân) et font usage de l’antique rite juif de purification par l’eau. C’est ainsi que Jean-Baptiste confère un baptême dans l’eau qui sera élevé au rang de sacrement par Jésus en personne le conférant lui dans le feu d’amour de l’Esprit Saint.

Jean le Baptiste est bien le précurseur du Christ « Je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales » (Mc 1, 7) dans toute son humilité et sa pauvreté d’ermite « Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. » (Mc 1, 6). Jésus n’est-il pas lui aussi venu embrasser notre humanité dans toute sa pauvreté ? (cf. Lc 2, 7).

Temps de prière

Seigneur Jésus Christ, tu nous as baptisés dans l’Esprit Saint. Aide-nous à brûler comme une braise ardente même quand la cendre la recouvre. Enlève les obstacles que nous mettons devant toi. Rends-nous moins opaques face à ta lumière. Amen !

Pour approfondir la réflexion du module, nous vous invitons à le télécharger en cliquant ici.