L'édito de frère Raoul

Add this
Je vous avais parlé dans le dernier n° du Son de nos Clochers d'une question qui m'inquiète :

« Quelle serait la Bonne Nouvelle efficace dans la réalité quotidienne de notre vie ? Comment notre Foi chrétienne y trouverait-elle sa justification et sa place heureuse ? » La grande assemblée pastorale du 2 décembre 2017 à Auxerre a peut-être tenté d'y répondre. Monseigneur a ouvert tout un débat sur la fraternité et la possibilité de fonder des équipes qui promouvraient cette fraternité dans nos communautés car c'est là leur fondement, et les premiers chrétiens s’appelaient « Frères ».

Quant à moi, j'hésite à fonder un nouveau groupe spirituel dans notre paroisse qui s’ajouterait à tous les existants (obsèques, rosaire, de prière, liturgique, MCR...). Mais il me semble qu’effectivement serait bien positif la création dans chaque village d'un noyau. Il aurait pour rôle d'être le noeud de ralliement, d'initiatives, d'informations, de communications de toutes les activités existantes ou souhaitables pour favoriser les relations et la communion entre les habitants, au niveau du village, d'un groupe de villages, de l'assemblée de communes ou/et de la paroisse du Vézelien. L'idée serait de proposer, village par village, une rencontre informelle -autour d'un pot-, un « brainstorming », un échange inventif de libres idées ; et puis qu'on en tire quelque chose et de l'organiser concrètement, de telle sorte que dans chaque village (ou groupement) il y ait un relais vivant, dynamique, créateur, ...fraternel quoi !

Se pourrait-il que cette suggestion puisse servir de mobile pour la nouvelle année que je vous souhaite d'ailleurs très belle.

Fr Raoul