L'édito du père Samson

Add this
Notre paroisse comme toutes les autres, est un vaste champ du Seigneur dans lequel il invite sans cesse les baptisés à s’engager.
Aujourd’hui, plus que jamais dans notre paroisse, le Seigneur nous révèle qu’il n’est permis à personne de rester là, sans rien faire. "Allez, vous aussi travailler à ma vigne." Aller à la vigne, c’est découvrir qu’on est aimé et faire en sorte que d’autres découvrent qu’ils sont aimés à leur tour par Dieu. C’est faire en sorte que chacun devienne un sarment qui porte du fruit.

« Allez-vous aussi travailler à ma vigne » (Mt 20,4)

Chers paroissiens,

Nous rendons grâce à Dieu pour cette nouvelle rentrée pastorale. Elle a été bien réussie grâce à votre bonne volonté. Nous nous réjouissons aussi du projet d’aménagement des jardins de la maison paroissiale de Pont-sur-Yonne animé par le pôle matériel et finances, pour offrir à tous un cadre accueillant.

Notre paroisse comme toutes les autres, est un vaste champ du Seigneur dans lequel il invite sans cesse les baptisés à s’engager. Dans ce champ il y a des ouvriers du point du jour. Ils se sont levés tôt, ils sont toujours disponibles. Ils ont toute notre gratitude pour le poids des longues années d’engagement. Il y en qui ne savent pas encore comment être témoin de leur foi par les actes au milieu d’une communauté.  Il y en a enfin qui sont victimes de la peur de devoir sacrifier de leur temps sans être sûrs d’y arriver. Ils restent encore au bord du chemin et pourtant la paroisse a besoin d’eux.

Aujourd’hui, plus que jamais dans notre paroisse, le Seigneur nous révèle qu’il n’est permis à personne de rester là, sans rien faire. "Allez, vous aussi travailler à ma vigne." L’appel s’adresse à tous les paroissiens : enfants jeunes et adultes chacun pourra trouver quelque chose à faire. Il y a tant de manières de servir, à chacun de choisir la sienne.

Aller à la vigne, c’est découvrir qu’on est aimé et faire en sorte que d’autres découvrent qu’ils sont aimés à leur tour par Dieu. C’est faire en sorte que chacun devienne un sarment qui porte du fruit. Travailler à la Vigne, c’est vouloir que nous-mêmes et les autres soient plus unis au Cep qui est le Christ ! Et c’est là la vocation d’une paroisse.

 

Père Samson KANTOUSSAN, Curé