L'Edito de mai : où étiez vous le 26 septembre 1983 ?

Add this
Une chronique mensuelle ouverte à la découverte

Il y a des histoires qui vous laissent pantois...
Dans son dernier livre, Hubert Reeves(« le banc du temps qui passe », édition du Seuil) relate l’histoire de Stanislas Petrov.
Monsieur Petrov travaillait au centre d’anti-missiles nucléaires en Russie.
Il était donc celui qui doit appuyer sur le bouton rouge si on lui demande.


Le 26 septembre 1983, il reçoit un message lui disant que des ogives nucléaires sont en route vers la Russie et qu’il faut donc riposter...
Monsieur Petrov n’appuiera pas sur le bouton rouge...sinon nous ne serions plus la...
Il sera blâmer, rétrograder, mépriser...jusqu’à recevoir le prix noble de la paix en2013 comme sauveur de l’humanité.
Et il y avait de quoi....nous avons frôlé la catastrophe, un homme en refusant d’obéir nous a tous sauvé.
Pourquoi cette histoire est si peu connue?


Stanislas Petrov interrogé sur son refus d’obéir à simplement répondu « je ne voulais pas déclencher une autre guerre mondiale ».
Nous sommes sans doute des colosses aux pieds d’argile...intelligents et fragiles...
En tout cas, notre avenir a tenu en quelques secondes dans les mains d’un homme.


J’ai presque envie de dire Mon Dieu! Merci!


Merci Monsieur Petrov.
 

Catherine