Cercle de Silence

Add this
mardi 26 juin 2018

Ce 26 juin, le Cercle de Silence sera suivi d'une rencontre au  2, rue des Boucheries,

pour prévoir l'organisation des Cercles à la rentrée de septembre

Cercle de Silence , en soutien aux exilés, migrants, demandeurs d'asile ou autres...

Mardi 26 juin , rue de la Draperie à Auxerre, entre 18 et 19 heures.

Venez nombreux !

Tract qui sera distribué ce 26 juinj :

Nous ne sommes pas envahis !

Entre 2015 et 2017, la France a accueilli moins de 8 % des demandes d’asiles enregistrées dans l’U.E.

Par rapport à la population, le nombre de migrants accueillis représente 0,12 %. Parler de « submersion » (comme G. Collomb) relève de la mauvaise foi.

Soyons solidaires avec les exilés.

NON A L’ENFERMEMENT DES ENFANTS

15 associations appellent les sénatrices et sénateurs à mettre fin définitivement à la rétention administrative d’enfants en l’inscrivant dans la loi. Plusieurs amendements ont été présentés en ce sens.

La France a été condamnée six fois par la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) pour pratiques « inhumaines et dégradantes » à l’encontre d’enfants enfermés en rétention. L’Etat feint d’ignorer ces condamnations : au 15 mai 2018, 37 familles dont 77 enfants ont déjà été placées dans des centres de rétention administrative, notamment par les préfectures de police de Paris, de Moselle et du Doubs.

Pourtant, l’enfermement, même de courte durée, a des conséquences très graves sur la santé physique et psychique d’enfants très jeunes – parfois des nourrissons – ou d’adolescents qui se trouvent privés de liberté, surveillés par des policiers, enfermés derrière un grillage, et ceci uniquement en raison du statut migratoire de leurs parents.

Signataires : La Cimade, Réseau éducation sans frontières (RESF), Ligue des droits de l’Homme (LDH), Anafé, Mrap, Syndicat des avocats de France (Saf), France terre d’asile, Assfam, Droits d’urgence, Hors la rue et Clowns sans frontières.