Dans notre prière

Add this
Sœur Fulbert

Ce mercredi 13 décembre 2017, la lumière éternelle a fait irruption pour Sœur Fulbert - Janine Coursaget - pendant que la communauté célébrait l’Eucharistie, et chantait le psaume 102 :
« Le Seigneur est tendresse et pitié
Lent à la colère et plein d’amour ;
Il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
Ne nous rend pas selon nos offenses. »

Née à Asnières le 27 Avril 1921, notre sœur Fulbert était très fière de ses origines parisiennes. Fille unique, marquée par la guerre, le scoutisme – elle était de ces premières à la suite de Baden Powell - infirmière diplômée, elle était entrée avec toute sa fougue et son idéal au postulat en 1946, bravant tous les interdits et toutes les réserves. Tenace voire têtue, perspicace voire ironique et « merveilleuse voire odieuse », elle a mené sa vie jusqu’au bout, le regard bleu plein d’attentes et de défis. De Vanves à Cours (89) où son sens du beau s’est déployé dans la restauration du petit prieuré, puis de Cours à Vanves pour l’ultime étape, ces six dernières années, elle a assumé un tempérament de feu mettant Dieu au centre de son combat quotidien que tout un chacun pouvait largement partager. Le prieuré de Cours était connu pour son accueil, sa bonne table à toute heure, pour la main tendue aux plus extravagants, pour son sourire aux plus lointains de Dieu.

Elle a toujours gardé le souci des terres d’Afrique, sans jamais quitter le sol de France. Son attachement aux prêtres, aux Sœurs du Bénin actuel a été indéfectible. Une amitié étonnante avec le Cardinal Gantin a été un point d’ancrage dans sa réponse à l’amour de Dieu.

Revenue dans la pure obéissance à Vanves le 30 octobre 2012, elle a accepté avec une réelle reconnaissance bien cachée, cette étape. Son consentement s’est peu à peu assoupli pour devenir source de grâces. L’amour fraternel l’a apprivoisée à l’Amour et elle nous a fait traverser un immense fossé, de l’impossible au possible, des ténèbres à la lumière, de la tendresse aux offenses, du combat à la paix.

Ses obsèques auront lieu mercredi 20 décembre 2017 à 14h30 au Prieuré sainte Bathilde (7 rue d’Issy) à Vanves.

Nous la confions à votre prière : « O Clé de David, O Sceptre d’Israël, tu ouvres et nul ne fermera, tu fermes et nul n’ouvrira : arrache les captifs aux ténèbres, viens, Seigneur viens nous sauver ! »

Sœur M. Madeleine Caseau, prieure et la communauté

 

Mots-clés associés : ,
Navigation
Mots-clés associés : ,