Être baptisé à l’âge adulte

Add this
Des hommes et des femmes, en effet, de tous âges et de tous milieux, frappent AUJOURD’HUI, à la porte de l’Église.

Ils se disent en quête de sens, ou encore en quête de spiritualité, ils se posent la question de la foi, ou la question de Dieu, ou plus directement encore, la question du baptême. Et ils demandent dans bien des cas, d’être aidés dans leur recherche.

D’où cette première conviction : Dieu appelle encore aujourd’hui, Il vient à la rencontre de l’homme.

Et, nécessairement, face à ces demandes, l’Église se doit d’entendre et d’accueillir ceux et celles qui les expriment aujourd’hui, aujourd’hui d’ailleurs comme hier. Souvenons-nous déjà dans les tout premiers temps de l’Église à Éphèse, souvenons-nous en effet de l’engagement de ces jeunes chrétiens qu’ont été Priscille et Aquila, auprès d’Apollos pour « lui exposer plus exactement la Voie de Dieu  » (Actes des Apôtres, ch. 18).

Ainsi le CATÉCHUMÉNAT.
 

Et pour donner ou préciser en quelque sorte, une définition du Catéchuménat, je reprendrai ci-après, la présentation qu’en fait le Rituel de l’initiation chrétienne des Adultes :

Le catéchuménat est un temps prolongé pendant lequel les candidats reçoivent de l’Église une formation adaptée de manière que leur conversion et leur foi parviennent à maturité, ce qui peut demander plusieurs années. Pour ce faire, quatre moyens sont à mettre en œuvre :

  •   Une catéchèse appropriée, progressive et intégrale
  •   Une familiarisation avec la pratique de la vie chrétienne.
  •   Des rites liturgiques adaptés qui, peu à peu, les purifient
  •   Le témoignage. Car la vie de l’Église étant apostolique, les catéchumènes doivent aussi apprendre à coopérer activement par le témoignage de leur vie et la profession de foi, à l’évangélisation et à la construction de l’Église .

Le CATÉCHUMÉNAT que l’on identifie comme « service d’Église », est bien ce lieu où s’expriment à la fois, ces demandes de type religieux et le dialogue avec les chercheurs de Dieu : un dialogue pouvant aller, dans une initiation à la Foi et à la Vie chrétienne, jusqu’à la découverte et la rencontre du Christ et la célébration des sacrements.

Le catéchuménat, en schématisant quelque peu, c’est le CHEMIN DE L’INITIATION CHRÉTIENNE, un chemin, une dynamique qui pourrait finalement, se décliner en ces 4 mots ou plutôt en ces 4 verbes actifs : ACCUEILLIR ACCOMPAGNER INITIER CÉLÉBRER

ACCUEILLIR.


C’est en premier lieu, prendre le temps de recevoir la demande, de prendre contact, d’envisager le cheminement.
C’est aussi prendre le temps d’entendre les aspirations profondes du demandeur et plus sûrement encore d’essayer de les repérer, toujours avec un grand respect de la part des accompagnateurs.
C’est encore le temps, lorsque le dialogue est engagé, d’une première annonce de la Foi et qui permettre à ce demandeur « d’entrevoir une lumière pour sa vie ».

ACCOMPAGNER, INITIER.


Pour le catéchumène, l’accompagnement par une équipe ou individuellement, est une première expérience de vie en Église à savoir l’expérience que l’on ne devient pas chrétien tout seul, l’expérience en d’autres termes, d’une petite famille qui lui fait deviner une famille plus grande : l’Église.
Initier, c’est trouver les mots, c’est aussi avoir le cœur, pour dire la Bonne Nouvelle, cette Bonne Nouvelle de Dieu qui vient à la rencontre des hommes, à la rencontre du monde qu’Il a tant aimé jusqu’à lui envoyer son Fils Unique Jésus Christ.
Initier, c’est essayer de conduire ou plutôt favoriser, ce passage qu’est la conversion : la conversion qui est ce changement intérieur qui se réalise progressivement à la rencontre du Christ, Lui qui est la Vie et qui nous invite à la partager et vivre en nous .

CÉLÉBRER .


C’est Dieu qui appelle et travaille de l’intérieur par son Esprit, telle est notre conviction, telle est l’originalité de la perception chrétienne. Toute la célébration de l’Initiation chrétienne avec ses quatre périodes et ses trois grandes étapes atteste cela.

Ce chemin de l’initiation chrétienne, nous allons le rappeler ci-après en désignant ses grandes périodes et les étapes célébrées au terme de chacune de ces périodes.

  •   Périodes de recherche et d’approfondissement
  •   Étapes liturgiques
  •   Accueil
  •   Temps du pré-catéchuménat
  •   Entrée en Catéchuménat (1)
  •   Temps de la catéchèse et de la formation chrétienne
  •   Appel Décisif (2)
  •   Temps de purification (préparation immédiate aux sacrements) temps du Carême
  •   Scrutins (3)
  •   Célébration des sacrements de l’Initiation chrétienne (4)
  •   Temps de la Mystagogie (5)

(1) La reconnaissance d’une foi initiale et un début de conversion chez le candidat constituent les critères d’accès à la célébration de la première étape, l’Entrée en Catéchuménat.

Le candidat à partir de cette étape, est reconnu comme CATÉCHUMÈNE et membre de l’Église. Au cours de la célébration, il est marqué du Signe de la Croix, et se voit remettre le Livre de la Parole de Dieu.

(2) Lorsque la Foi a pris racine, lorsque la Parole de Dieu dynamise la vie du catéchumène, un nouveau seuil peut être franchi : l’Appel Décisif, qui est le moment où se manifeste l’appel de Dieu lui-même.

La célébration de cette étape a lieu le premier dimanche de Carême. Les candidats au baptême sont présentés à l’évêque par les accompagnateurs qui témoignent du sérieux de leur démarche. L’évêque appelle alors les catéchumènes à recevoir les sacrements de l’Initiation Chrétienne lors de la fête de Pâques. Leur démarche s’exprime par l’inscription de leur nom dans le registre des futurs baptisés.

(3) C’est le temps de la préparation immédiate aux sacrements, une période pendant laquelle L’Église propose le rite des scrutins. Les scrutins, célébrés en principe les 3ème, 4éme et 5éme dimanches de Carême, sont orientés vers la libération du péché et donnent aux futurs baptisés la force du Christ Lui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie.

(4) La célébration des sacrements constitue la dernière étape de l’Initiation chrétienne. Les catéchumènes sont ainsi incorporés au Peuple de Dieu, adoptés comme Fils de Dieu et introduits par l’Esprit Saint dans cette vie nouvelle.
Après le rite de l’eau, les baptisés participent à l’Eucharistie et communient pour la première fois.
La célébration du sacrement de la Confirmation n’est pas différée, mais seulement reportée à la Pentecôte dans le cadre d’une célébration Diocésaine

(5) Le temps de la mystagogie .
Un bien grand mot ! Pendant ce temps, tout simplement les néophytes (nouveaux baptisés) sont invités à relire, avec l’aide de la communauté chrétienne, ce qu’ils ont vécu lors de la préparation et de la célébration des sacrements pour en approfondir le sens et découvrir toujours la vie en Église..

ACCOMPAGNER : UNE MISSION D’ÉGLISE.
 

Par l’accueil et l’initiation des catéchumènes, L’Église vit sa mission d’évangélisation.
En son nom, les accompagnateurs, pour leur part, rendent ainsi effective, la proposition de la Foi dans la société actuelle.