La chapelle Notre-Dame de Champ-Rond

Add this
Cette belle chapelle en l’honneur de la Vierge de Champ-Rond est située en pleine nature, à 4 kilomètres au nord-est de Vinneuf.

Cette belle chapelle en l’honneur de la Vierge de Champ-Rond est située en pleine nature, à 4 kilomètres au nord-est de Vinneuf. Entre les deux vallées de l’Yonne et de la Seine et sur les confins des départements de l’Yonne et de Seine-et-Marne, on l’aperçoit avec son humble toit et sa rustique construction, perdue dans son petit écrin de verdure, au milieu d’une plaine presque dénudée.

A une époque qu’il paraît impossible de préciser, un laboureur, en cultivant son champ, aurait trouvé dans le creux d’un chêne une statue de Notre-Dame. Les prêtres de Vinneuf, avertis de la merveilleuse découverte, se rendirent à Champ-Rond et y firent construire, pour lui donner asile et l’exposer à la vénération des fidèles, la chapelle de Notre-Dame de Champ-Rond. 
Une autre version qui, du reste, ne contredit pas la première, attribue l’origine de cette chapelle à la dévotion de ses fondateurs envers Notre-Dame de Lorette. D’après cette tradition, on se serait appliqué à lui donner les dimensions exactes de la Santa Casa de Lorette.
Telle fut l’origine des pèlerinages privés et publics, qui amenèrent aussitôt les populations de Vinneuf et des paroisses environnantes aux pieds de Notre-Dame-de-Champ-Rond, et plus particulièrement le lundi de Pentecôte et le 8 septembre, pour la fête de la Nativité de la Vierge Marie. Du fait de son rayonnement, on peut dire que la chapelle Notre-Dame de Champ-Rond est le sanctuaire marial de la partie nord du Sénonais.

L’histoire, jusqu’ici, n’a jeté aucune lumière sur les origines de la chapelle. Ce qu’on sait c’est que Champ-Rond était, au XVIème siècle, le siège d’une seigneurie et que la chapelle Notre-Dame était la chapelle du château. Un fossé circulaire, dont les traces s’effacent progressivement, protégeait le manoir et la chapelle.
Détruite par les protestants pendant les guerres de religion et tombant dans la vétusté, la chapelle de Champ-Rond fut reconstruite de fond en comble sur l’emplacement et avec les matériaux à l’ancienne en 1656. Lors de la restauration de 1894, la voûte fut rendue à son état primitif et les vitraux furent remplacés. 

Pour toutes informations, contactez Jean-Marie Laporte au 06.86.77.98.03.

Renseignements issues du livre : « Notre-Dame de chez nous » du chanoine P. Mégnien, 1958 et « Courte notice sur Champ-Rond » du chanoine L.F. Laboise, 1928.