L’église de Sougères-en-Puisaye

Add this
Église Saint-Pierre et Saint-Paul

Présentation

L’église de Sougères-en-Puisaye est du XVe siècle de style gothique flamboyant avec trois nefs. Le tympan a trois niches ornées de dais (Vierge Marie tenant l’Enfant Jésus et deux anges). Une litre funéraire de 1785 orne l’intérieur, côté sud elle est marquée des armoiries de Charles-Étienne Lepeletier de Beaupré (1702-1785), avant-dernier seigneur de Pesselières de 1769 à sa mort.

En savoir plus…

L’église de Sougères-en-Puisaye est du XVe siècle de style gothique flamboyant avec trois nefs. Le tympan a trois niches ornées de dais (Vierge Marie tenant l’Enfant Jésus et deux anges). L’édifice a bénéficié d’un important chantier de restauration entre 2005 et 2008. Une litre funéraire de 1785 orne l’intérieur, côté sud elle est marquée des armoiries de Charles-Étienne Lepeletier de Beaupré (1702-1785), avant-dernier seigneur de Pesselières de 1769 à sa mort. Ce vestige est inscrit dans l’inventaire général du patrimoine culturel. Dans l’allée centrale de la nef se trouve un petit oratoire ayant un beau Christ en croix accompagné d’une belle petite statue de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus.

La grande nef centrale comporte quatre travées de 4,5 m chacunes. Cet écartement a nécessité la construction de contre-forts doubles pour compenser la poussée trop forte du vaisseau. L’autel de la nef sud dans les tons bleus est dédié à la Vierge Marie tandis que l’autel de la nef nord est dédié au Christ. Le retable du maître-autel possède un grand tableau représentant saint Pierre et saint Paul, l’ensemble est orné par deux magnifiques luminaires en forme d’anges.

Description réalisée à partir de recherches documentaires effectuées par David-Marie GESTALDER, membre des Parvis de l’Yonne.

Bibliographie :

Prière au saint patron

Toi, Pierre, tu as marché avec Jésus sur les routes de Palestine ; tu l’as emmené dans ta barque, tu as mangé, bu, dormi avec lui. Toi Paul, après la rencontre fulgurante du chemin de Damas, comme mort trois jours durant, tu as retrouvé vie nouvelle par le baptême dans l’eau et dans l’Esprit.

Pierre de Caphamaüm, pécheur sur la mer de Galilée, trahi par son accent ! Paul Juif de Tarse, et par ton père, citoyen romain ayant étudié les Écritures avec Gamaliel à Jérusalem.

L’un a vu, écouté, suivi fidèlement. Il a même été témoin privilégié sur la montagne, au jardin, dans la salle… L’autre, saisi, a réfléchi, médité, compris les signes et même a reçu des enseignements ineffables…

Vous vous êtes rencontrés dans la Ville sainte pour décider de l’entrée des païens dans le Corps du Christ, l’Église. Pierre a évangélisé les fils d’Israël ; Paul les autres peuples. Paul tu as beaucoup voyagé, prêchant et fondant des communautés à qui tu as écrit de fameuses lettres. Pierre, parfois plus timoré pour aller de l’avant, écrivant toi aussi et inspirant Jean et Marc pour le premier Évangile.

À Rome, l’un après l’autre, témoins/martyrs ! Pierre tu es mort en croix, comme un esclave, comme ton Maître. Paul, tu as eu droit à l’épée des citoyens romains. Ensemble vous avez refondé la Ville, pour en faire celle de la foi et de la Bonne Nouvelle. Si différents, mais indissociables dans la mémoire chrétienne : les deux colonnes de l’Église, les saints patrons de Rome.

Saints Pierre et Paul, obtenez-nous un amour illimité de Jésus, comme celui qui vous a fait marcher sans repos. Établissez-nous dans la vraie foi, réfléchie et vécue en Église. Maintenez-nous dans l’espérance indéfectible qui vous a poussé en avant jusqu’à l’heure de votre propre pâque. Amen !

Prière composée par l’abbé Pierre-Marie LHOSTE.