Aumônerie de la prison de Joux la Ville

Add this

Une prison à côté de chez nous … En quoi cela me concerne ?
« J’étais en prison, vous m’avez visité … » Mt 25

Plusieurs fois par semaine, notre Eglise est présente au Centre de détention de Joux-la-Ville, au titre de l’Aumônerie Catholique. Les aumôniers sont frère Florent Nible (hommes) et Chantal de Crécy (femmes).

En petits groupes, ou bien dans les cellules, nous proposons aux personnes détenues une écoute, ainsi qu’un partage de la Parole du Christ. La messe est célébrée environ une fois par mois par des prêtres du Doyenné.
La privation de liberté est souvent un temps pour réfléchir. Notre présence bienveillante répond à un besoin. Elle témoigne d’une espérance. Nous les accompagnons dans la perspective de leur libération.

Voici quelques témoignages recueillis au cours de nos rencontres :

Je suis toujours très touchée par la gentillesse, la générosité, la compréhension de toutes les personnes qui prennent de leur temps pour venir nous voir, converser avec nous, supporter nos plaintes et partager nos joies et nos plaisirs.
Leur présence est toujours un réconfort et nous permet de constater que nous ne sommes pas que des déchets de l’humanité parqués dans des champs derrière des grilles, des murs pour protéger la civilisation des pestiférées et lépreuses que nous semblons être devenues, sinon au mieux des numéros d’écrou que l’on déménage au bon vouloir des directeurs.
Ces personnes nous permettent de se dire qu’il y a encore de l’humanité sur cette terre, sont notre rayon de soleil et nous permettent d’espérer en la vie et surtout d’y croire.
Annie

Une visite, une rencontre : 
De l’espoir, de l’oxygène. De l’amour, un amour venu de l’extérieur vers l’intérieur guidé par l’Esprit Saint.
La présence des gens de passage nous rappelle que nous sommes dignes d’être aimées … Nous ne sommes pas nos actes ….
L’amour de nos visiteurs est un Souffle Divin qui sublime au-delà de nos épreuves.
Rosa

L’Amour c’est Dieu, et avec paix et respect et le pardon aussi. Dans ma Foi j’ai trouvé ma raison d’être et le pardon de Dieu, et mon pardon que je demande à mon Dieu et à notre Seigneur de m’accorder pour vivre dans l’Amour et la paix, et avec toutes les nations,
et que l’amour de Dieu grandisse de plus en plus, en priant au plus profond sa Foi .
Rachida

Dans les moments de douleur et d’introspection qu’est la prison, l’enfermement, la rencontre avec Geneviève, avec Chantal, avec le prêtre, avec Odile, avec tous les bénévoles qui viennent aux messes de Pâques et de Noël est un véritable partage, une lueur d’espoir et une bouffée d’oxygène dans notre morne quotidien.
Le fait de partager, d’échanger avec des personnes venues de l’extérieur nous apporter la Bonne Nouvelle de Dieu, son message d’amour et de pardon, nous apporte une certaine ouverture d’esprit et constitue pour certains d’entre nous un véritable chemin vers la Foi, qui pourra nous mener jusqu’au baptême.
Sophie