La Fête du pardon a battu son plein

Add this
C'est maintenant un événement familier, un rendez-vous important et une étape sur le chemin du Carême: le pardon vécu comme une fête... qui a eu lieu le samedi 17 mars 2018 à Tonnerre.

La « fête du pardon » a battu son plein, en ce samedi 17 Mars, à Tonnerre, pour nos 3 paroisses.
Dans un temps maussade mais sans pluie, « Jeunes et Vieux » avaient donc rendez-vous avec le Seigneur, pour faire étape dans le Carême et se préparer ainsi aux fêtes pascales en faisant la paix…., en recevant le pardon.
Ils étaient accompagnés par la figure de St Pierre, disciple de Jésus pour le meilleur et parfois à travers le pire.

C’est ainsi qu’à la salle Paulin où ils avaient rendez-vous, des groupes se constituaient autour d’un livret en 7 étapes : alternant lectures du Nouveau Testament et méditations, actes symboliques et prières…
Ils faisaient donc mémoire du jour où le filet de l’Eglise les a rassemblés lors de leur baptême…, petits poissons… avec leurs dons personnels dont Dieu a besoin pour la mission. Un signe de croix et on avance en eau profonde !


Puis, ils revenaient sur les tempêtes essuyées dans la vie, source de peurs, de doutes … quand on perd pied comme Pierre. Baptisés, nous le sommes, d’un baptême à vivre sans cesse qui nous plonge dans une vie parfois difficile.


Arrivés à l’église St Pierre, après un chemin d’ascendance par la fosse Dyonne, un jeu de l’oie nous permettait de découvrir la figure de l’apôtre Pierre, ses avancées admirables comme ses reculades, mais dans un cheminement de confiance accordée par Jésus.


Puis, nous pouvions méditer sur le pardon : malgré la récitation de la prière de Jésus, il faut encore découvrir, avec Pierre, que nous devons pardonner parce qu’un jour on nous a pardonné. Chacun devait se rappeler un pardon reçu… qui encourage aux pardons à donner. Ils l’écrivaient sur une carte à poster… ; message de merci, envoyé à Dieu.


La cinquième étape était laissée à l’examen de la conscience de chacun…, préparant la rencontre possible d’un prêtre. Ils étaient quatre à disposition des grands comme des petits…. dans la joie d’une première rencontre du pardon ou celle d’une renouement avec cette pratique.


Après cette rencontre, une « pierre » était donnée à chacun pour la septième étape, où il devait écrire ce qu’il pouvait apporter pour la construction d’un monde plus fraternel : par ses actes ou son soutien d’une association…

Merci au Seigneur et aux animateurs… et aux parents qui ont joué le jeu !

Rendez-vous pour la Semaine Sainte qui se profile, où les jeunes animeront la mémoire de la Cène, eux qui se préparent à une première communion…, où deux adultes et un jeune du caté seront baptisés dans l’amour, la force et la joie de Jésus.